Curiosity
Curiosity © Radio France / Florence Porcel

Le robot est arrivé sur le mont Sharp qu'il va explorer. Curiosity a réalisé un sans-faute depuis deux ans mais il doit encore répondre à des questions essentielles sur l'histoire de la planète.Il a déjà prouvé ce que l'on soupçonnait : Mars, une planète quasi-jumelle de la Terre à ses débuts a été habitable. Cela veut dire qu'il y a eu de l'eau liquide pendant une longue période. Les argiles, que seule l'eau permet de générer, en sont la preuve. Mais selon quelle chronologie tout cela s'est-il passé ? Il faut du temps pour le découvrir. D'autant que Curiosity n'est pas un bolide.

Deux ans pour parcourir 9 kilomètres, pas de doute, Curiosity n'est pas une Ferrari ! Il faut dire, qu'à son arrivée sur la planète rouge , il a beaucoup lézardé. Comme ébahis d'avoir réussi à poser leur robot après une mission ultra-périlleuse, les scientifiques ont étudié chaque centimètre carré de terrain qui se présentait à eux. Ils ont prélevé, tiré au laser sur des roches, foré jusqu'à se rendre compte qu'il fallait accélérer pour atteindre l'objectif : le mont Sharp, au milieu du cratère Gale.

L'une des premières images du rover Curiosity
L'une des premières images du rover Curiosity © NASA/JPL-Caltech / NASA

Pas question escalader cette montagne de 5.500 m, mais il faudra étudier sa base, strate par strate pour reconstituer son histoire géologique. Depuis que la preuve de l'habitabilité de Mars a été apportée, il reste à comprendre la chronologie des événements : Quand l'eau a t-elle été présente ? Combien de temps et pourquoi a t-elle disparu ? Ces prochaines semaines, des forages analyseront les sédiments régulièrement.

Il faudra être prudent car les roues du robot sont en mauvais état. Faites d'un métal léger et fin, un peu comme celui des canettes de soda, quatre de ces six roues sont entaillées par endroit à cause de cailloux coupants sur lesquels elles ont roulés. Pour les ménager, Curiosity va donc reprendre son "train de sénateur".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.