Six personnes sont mortes à cause des violents orages de ces dernières heures survenus dans le Sud-Est. Le pic de l'épisode pluvieux est désormais passé dans le Var et les Alpes-Maritimes, mais "une vigilance importante doit être maintenue" estime Météo France.

Inondations à Mandelieu La Napoule, le 1er décembre 2019
Inondations à Mandelieu La Napoule, le 1er décembre 2019 © Maxppp / Dylan Meiffret

Le Var, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône, placés ces dernières heures en vigilance rouge, sont redescendu ce lundi en vigilance orange pluie-inondation, d'après Météo France. Dans le Var et les Alpes-Maritimes, la décrue est amorcée, mais "les niveaux d'eau restent élevés et les débordements significatifs", précise la préfecture du Var. 

Six victimes, dont trois secouristes

Ces nouvelles intempéries sur la Côte d'Azur dimanche ont causé un lourd bilan humain, une semaine après des pluies diluviennes ayant fait six morts.  En une dizaine de jours, douze personnes sont mortes dans le Sud-Est de la France lors de deux épisodes méditerranéens --fortes pluies, inondations, vent-- qui ont engendré une alerte rouge de Météo France.

"L'alerte rouge est levée, mais laisse derrière elle des terres dévastées et endeuillées par les inondations. Mes pensées à tous ceux qui ont subi ces dernières semaines les intempéries dans le Sud. En particulier aux familles et proches de nos concitoyens qui y ont perdu la vie", a réagi sur Twitter le chef de l'Etat Emmanuel Macron.

Cette fois-ci, six personnes ont trouvé la mort, dont trois secouristes décédés dans le crash de leur hélicoptère ce dimanche soir, a rapporté France Bleu Provence. L'hélicoptère de la sécurité civile avait décollé de Marignane pour se rendre au Luc-Le Cannet dans le Var, afin d'assurer une mission de reconnaissance et de sauvetage, quand les liaisons radios et radar ont été rompues. "Malgré l'engagement d'importants moyens de recherche déclenchés dans le cadre du plan SATER, les trois occupants de l'hélicoptère ont été retrouvés décédés à 1h30 du matin à proximité de la commune du Rove (Bouches-du-Rhône)", ont détaillé, dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et son secrétaire d'Etat Laurent Nuñez. Il s'agit du pilote, de son copilote et d'un pompier du service départemental d'incendie et de secours des Bouches-du-Rhône. 

Crash d'un hélicoptère de la Sécurité civile : 3 secouristes tués
Crash d'un hélicoptère de la Sécurité civile : 3 secouristes tués © Visactu / Visactu

Par ailleurs, une personne est morte à Fréjus. La victime est le propriétaire d'une pension pour chevaux, qui "voulait veiller sur ses animaux et a été emporté par les eaux", selon la préfecture du Var. Son corps a été retrouvé deux heures plus tard, emporté par les eaux. 

Un autre corps a été retrouvé à Saint-Paul-en-Forêt (Var). L'homme, un berger, avait été signalé disparu dans la soirée, alors qu'il tentait de franchir un gué sur la rivière Endre au volant d'un 4x4. Son corps a été retrouvé dans sa voiture, "à 300 mètres du lieu où il avait été aperçu pour la dernière fois", a indiqué la préfecture.  Enfin, le corps d'une autre personne, une jeune femme âgée de 34 ans, a été retrouvé lundi après-midi dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Écoles fermées, reprise lente des transports

Dans les Alpes-Maritimes, plus de 50 établissements scolaires sont fermés ce lundi, et aucun moyen de transport scolaire n'est en service à Cannes, Mandelieu et Pégomas. De nombreux axes sont complètement inondés : les lignes d'autocar régionales sont également partiellement suspendues. 

En revanche, l'autoroute A8 a pu ouvrir à nouveau dans les deux sens de circulation entre l'Italie et Aix-en-Provence, pour tous les véhicules, selon Vinci autoroutes.  

Dans le Var, plusieurs segments de routes ont été coupées à la circulation notamment sur les RD268, RD68, RD25, RD562 et RD7. 

Du côté des trains, le trafic a repris dans la matinée entre Toulon et Vintimille, après avoir été interrompu dimanche après-midi. La SNCF prévient toutefois qu'il peut y avoir quelques retards jusqu'à 8 heures. À Cannes, la gare SNCF est inondée, comme le quartier de La Bocca. 

À 1h30, 2731 foyers étaient privés d'électricité dans le Var, selon la préfecture. Lundi matin, 500 foyers étaient toujours privés d'électricité à Mandelieu-La-Napoule (Alpes-Maritimes). 

Par ailleurs, l'accès à tous les massifs forestiers du département des Alpes-Maritimes est interdit au public jusqu'à nouvel ordre en raison des chutes d'arbres et glissements de terrain. 

Les manifestations sportives et culturelles sont annulées dans tout le département. Les centres commerciaux des Alpes-Maritimes sont fermés depuis 14h hier, et les domaines skiables des stations des Alpes-Maritimes sont fermés depuis 12h.  

Des moyens toujours engagés

Plus d’une centaine de personnes ont été évacuées à Pertuis (Vaucluse), après une montée des eaux de l’Eze. 60 personnes ont été évacuées à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes), 50 au Muy (Var) et d'autres dans plusieurs quartiers de Fréjus (Var). 

Dans le Var, les Alpes-Maritimes et le Vaucluse, plusieurs lieux d'accueil ont été ouverts aux personnes évacuées, notamment à Pertuis, au Muy, à Grimaud, Fréjus, Roquebrune-sur-Argens, Cannes, Antibes, Mandelieu-la-Napoule ou Biot. Dans le Var, 117 personnes ont été mises à l'abri, ou hébergées.  

À 6h du matin, les pompiers du Var avaient effectué 153 interventions.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.