On a fêté le centenaire du Tour en 2003. On fête le 100e Tour (qui arrivera dans 77 jours). Regard dans le rétro sur les décennies précédentes.

Les années 60 (ici 1965)

Le début de la décennie est marqué par l’hégémonie de Jacques Anquetil. Vainqueur 4 fois de suite entre 1961 et 1964 (après un premier succès en 1957), le Normand n’avait pas de véritable rival. Historiquement, « Maître Jacques » est donc le premier quintuple vainqueur du Tour. En 1965, il est blessé. Et un Italien, Felice Gimondi s’impose. Anquetil ne gagnera plus la Grande boucle. Mais la décennie verra encore 2 victoires françaises : Lucien Aimar en 1966 et Roger Pingeon en 1967.1968, est l’année de la première (et seule) victoire néerlandaise avec Jan Janssen et 1969 est une année…belge, avec la première victoire d’un jeune homme nommé Eddy Merckx.

### Les années 70 (ici 1979) Cette décennie va être celle du passage de témoin entre deux des plus grands champions de l’histoire du sport : En 1974,Eddy Merckx va terminer sa série de 5 victoires et en 1978, Bernard Hinault commencera la sienne. En 1973, l’Espagnol Luis Ocana va s’imposer. Tous les autres vainqueurs seront français ou belge : Merckx et Hinault donc, mais aussi Bernard Thévenet (1975 et 77) et Lucien Van Impe (1976). En 1979, Bernard Hinault est déjà un géant sûr de sa force. ### Les années 80 (ici 1984) La mondialisation est en marche. Et le continent américain est désormais représenté par des coureurs capables de gagner des étapes mais aussi de prétendre à la victoire finale. Et en 1986, l’hymne américain retentit pour la première fois sur les Champs Elysées en hommage à Greg LeMond. Mais les Colombiens avaient aussi manifesté leur présence, avec un Luis Herrera vainqueur 2 fois du classement de la montagne et un Fabio Parra meilleur jeune de l’année 1985. En 1984, Laurent Fignon remportera sn dernier Tour. ### Les années 90 (ici 1995) La décennie va être encore une fois celle d’une passation de pouvoir. Mais les coureurs français ne sont plus invités sur la plus haute marche du podium et les deux champions qui vont écraser l’époque sont espagnol et américain. Entre 1991 et 1995, Miguel Indurain va rentrer dans l’histoire comme étant le premier à remporter 5 éditions consécutives. Après les épisodes sans suite Riis, Ullrich et Pantani, arrive l’année 1999 et le premier sacre d’un coureur qui entamait une seconde carrière après avoir soigné un cancer : Lance Armstrong. ### Les années 2000 (ici 2005) 1999 avait été la première année de la domination de Lance Armstrong. Une domination sans partage jusqu’en 2005 pour 6 victoires magnifiques dont le Texan sera déchu après avoir avoué s’être dopé pendant toute cette période. Et c’est ainsi que le palmarès restera vierge jusqu’à la ligne de 2006.Encore n’est-ce pas le vainqueur sur la route qui figure sur cette ligne : Floyd Landis, lui aussi américain, sera bien sacré sur les Champs Elysées puis déclassé, lui aussi pour dopage , au profit de son dauphin sur le podium, l’Espagnol Oscar Pereiro. Lequel inaugure ainsi une série de 4 victoires ibériques : Contador en 2007, Sastre en 2008 puis de nouveau Contador en 2009. 2005 restera comme l’année de la dernière et sans doute de la plus belle des victoires de Lance Armstrong.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.