L'attentat à l'aéroport d'Istanbul ce mercredi qui a fait 41 morts selon un dernier bilan va avoir des conséquences sur le tourisme dans un pays dont la fréquentation est en chute

La mosquée Bleue, l'un des principaux joyaux d'Istanbul
La mosquée Bleue, l'un des principaux joyaux d'Istanbul © Murad Sezer

Pour la Turquie, cela tombe au plus mauvais moment, car généralement la destination est très prisée par les touristes qui choisissent leurs vacances à la dernière minute... Et le pays comptait beaucoup sur ces voyageurs pour sauver une année touristique désastreuse selon René-Marc Chikli le président du syndicat des tours opérator.

Depuis l'annonce de l'attentat, agences de voyages et tours opérator français reçoivent de très nombreux appels de clients inquiets.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Attentat mortel à l'aéroport Atatürk d'Istanbul

Mais qu'il s'agisse d’Istanbul ou des zones balnéaires comme Antalya, les agents de voyages ne se font guère d'illusion : il ne vendront plus de voyage en Turquie cet été.

En effet, pour la Turquie cela tombe au plus mauvais moment, car généralement la destination est très prisée par les touristes qui choisissent leurs vacances à la dernière minute, et le pays comptait beaucoup sur ces voyageurs pour sauver une année touristique désastreuse selon René Marc Chikli le président du syndicat des tours opérators.

La fréquentation sur cette destination avait déjà  baissé de 77%. Aujourd'hui, ce drame va avoir un impact. On a encore un fort potentiel sur ce pays au mois d'août, mais là tout est remis en question.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.