Le projet Interclass' débute dans cette classe de 4e à Mantes-la-Jolie, où je me sens perdu entre élèves et journalistes.

Les élèves de la 4e3 écoutent les conseils des intervenants de France Inter pour la réalisation des reportages.
Les élèves de la 4e3 écoutent les conseils des intervenants de France Inter pour la réalisation des reportages. © Blandine Morée

Interclass' : le carnet de bord d'Alfred Aurenche avec les collégiens de Mantes-la-Jolie (1/5)

"Interclass' ?" Moi prof de radio ? Alors que l'année dernière je découvrais avec la même surprise que ces élèves de 4e le Nagra.... L'aventure promet et elle s'écrira avec Anne Brunel, journaliste pour l'émission Secrets d'Info, Antoine Chao, journaliste à Comme un bruit qui court et Anthony Bellanger, chroniqueur international. Objectif : construire en quatre mois une émission avec des reportages réalisés par des élèves.

La première rencontre se fait un 12 décembre, un lundi matin pour être précis. Les 21 élèves de la classe de 4e3 du collège Louis Pasteur à Mantes-La-Jolie (78) se lèvent tous comme un seul homme pour nous accueillir. Les profs de français, de maths, d'anglais et d'histoire-géo les encadrent pour cette première séance. Aurélie, Pauline, Alexandra et Blandine ont déjà travaillé en amont avec les élèves pour se renseigner sur le journalisme et sur le métier de journaliste.

Farandole de parcours et de langues

On se présente, on raconte sa vie sous les yeux ébahis des élèves. Mes collègues ont fait le tour de la terre pour le travail, alors à côté de ça, comment leur expliquer que je ne suis pas sorti de la région parisienne avec mon Nagra ?

Je préfère leur raconter, que moi il y a 7 ans, j'étais à leur place, assis sur une chaise au collège et que c'est à cette époque que j'ai eu l'occasion de découvrir la radio, depuis je suis accroché à cette envie.

Les premières questions timides sont classiques. "Monsieur, comment on fait pour être journaliste ?", "Ça gagne bien un journaliste ?", "C'est quoi un bon journaliste ?". Les réponses se succèdent aussi vite que les questions. Anthony Bellanger étonne par sa connaissance des langues. Dans une classe qui compte sept élèves non-francophones, il se met à parler arabe et fait le show devant des élèves extasiés, qui lui demande d'enchaîner sur du portugais et du chinois.

Un reportage où se structure la vie de la Cité

Antoine Chao et Anne Brunel prennent bien le temps d'expliquer aux élèves pourquoi nous sommes là. "Il va falloir être efficace et vous allez choisir où vous voulez aller faire le reportage" précise Anne. "Le thème cette année, c'est un lieu qui structure la vie de la Cité" complète Antoine.

Les élèves finissent par baisser en attention, mais j'ai le sentiment qu'on va accrocher avec eux. Leurs rires et leurs messes basses me renvoient à mes années de collège. Je sens qu'une connexion par le regard s'opère. Ils me donnent déjà envie de partager un bout de chemin avec eux. Ils sont curieux, drôles et réceptifs. L'aventure commence bien.

► ECOUTER AUSSI | Interclass', c'est aussi une rencontre tous les dimanches matins avec les équipes qui participent au projet.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.