Elle : Eh bien voilà, comme d’habitude !Lui : C’est quoi, le problème ?

Elle : Le tube de dentifrice.Lui : Qu’est-ce qu’il a, le tube de dentifrice ? Je n’ai pas revissé le bouchon ?

Elle : Si, tu as revissé le bouchon.Lui : Alors c’est quoi, le problème ?Elle : C’est que le tube est tout tordu.Lui : C’est normal qu’il soit tout tordu. Sauf au début quand il est neuf, un tube de dentifrice est forcément tordu.Elle : Je ne vois pas pourquoi c’est normal.Lui : Pour faire sortir le dentifrice, il faut appuyer sur le tube. On presse dessus, c’est là que ça sort. C’est normal que le tube soit tordu.Elle : Quand moi je fais sortir le dentifrice, je ne tords jamais le tube.Lui : Ah bon, tu fais comment ? Tu demandes gentiment au dentifrice de venir s’étaler tout seul comme un grand sur ta brosse ? Et lui, comme il t’aime bien, il sort délicatement, sans abîmer le tube ? Dis-moi, ça m’intéresse !Elle : Moi, je ne tords pas le tube. Je l’enroule consciencieusement sur lui-même en partant de la base. Comme ça, en plus, on n’en perd pas !Lui : Je dois faire un peu pareil.Elle : Non, tu fais strictement l’inverse. Toi, tu appuies près du bouchon !Lui : Et c’est vraiment gênant ?Elle : Oui, c’est gênant. Ça tord le tube.Elle prend le tube de dentifrice et entreprend de le détordre.Lui : Qu’est-ce que tu fais ?Elle : Tu ne vois pas ? J’égalise. J’essaye de répartir la masse de pâte de dentifrice de façon homogène sur l’ensemble du tube.Lui : Tu égalises ?Elle : Parfaitement, j’égalise. Et après je recommence ma méthode : des petits tours réguliers en partant de la base.Lui : Je crois qu’avec toi aussi, faudrait faire des petits tours en partant de la base.Elle : Tu veux dire quoi par là ? Que je ressemble à un tube ?Lui : Non, que tu es tordue. Enfin bon, si ça te fait plaisir…Elle : De ressembler à un tube ?Lui : Non, si ça te fait plaisir d’égaliser !Elle : Ça ne me fait pas plaisir ! Je répare tes dégâts. C’est pareil pour la douche.Lui : Qu’est-ce qu’il y a dans la douche ? J’ai passé l’éponge dans la douche !Elle : Ça merci, j’ai remarqué. Y’a tout plein de cheveux sur l’éponge !Lui : Mais il n’y en a plus dans la douche.Elle : Non, mais il y en a sur l’éponge. Tu n’as pas nettoyé l’éponge.Lui : Il fallait que je fasse quoi avec l’éponge ?Elle : Après avoir passé l’éponge, il fallait que tu la nettoies sous la douche.Lui : Mais ça aurait remis des cheveux dans la douche !Elle : Tu aurais repassé l’éponge.Lui : Je peux aussi arrêter de prendre des douches.Elle s’empare de l’éponge et la passe sous la douche.Elle : Et puis là, les shampoings, c’est vraiment pas possible. Tu ne les ranges jamais.Lui : Il faut les ranger comment, les shampoings ?Elle : Il faut les disposer par taille. Les plus petits à gauche et les plus grands à droite. Tu n’as jamais remarqué que je les range par taille ?Lui : Et pourquoi pas les grands à gauche et les petits à droite ?Elle : On met toujours les plus petits à gauche et les plus grands à droite. C’est une question d’équilibre visuel.Lui : Je ne connais pas cette théorie.Elle : Le monde fonctionne pourtant comme ça depuis l’éternité ! On voit bien que tu ne fais pas souvent les courses !Elle nettoie la douche avec l’éponge.Lui : Quel est le rapport avec les courses ?Elle : Dans les magasins de vêtements, les petites tailles sont toujours à gauche et les plus grandes à droite.Lui : Jamais entendu parler de ça.Elle : C’est pareil à l’école. Dans les classes, les enfants les plus petits se mettent toujours à gauche et les plus grands à droite.Lui : T’as fumé quelque chose ?Elle : C’est pareil aussi pour Jésus ! Lors du dernier repas, les plus petits apôtres étaient assis à gauche et les plus grands à droite !Lui : Tu sais que c’est dangereux la drogue.Elle : Et c’est pareil en politique. Petits à gauche et grands à droite ! Regarde le Général !Lui : Il y a de nombreux contre-exemples.Elle : Enfin tout de même, le Général ! Il était rudement grand !Lui : Tu compares Jésus et De Gaulle à des bouteilles de shampoings ?Elle : Non, je t’explique la théorie.Elle nettoie l’éponge sous la douche.Lui : Je peux aussi arrêter de me laver les cheveux.Elle : Si t’arrêtes de te laver les cheveux, moi j’arrête de me laver les dents !

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.