L'étude d'une scientifique américaine spécialiste de la perception du langage montre que les petits bébés, quand ils babillent encore, préfèrent entendre la voix de leurs congénères plutôt que celle de leur parent adulte.

Les petits bébés préfèrent entendre les babillements de leurs congénères que vos histoires
Les petits bébés préfèrent entendre les babillements de leurs congénères que vos histoires © Maxppp / Philippe Turpin/BENELUXPIX

Vous pensiez être l'être le plus important aux yeux de votre bébé ? Votre voix vous semblait être la plus rassurante et agréable pour lui ? Désolé, chers parents, mais il va falloir remballer votre ego : selon l'expérience menée par Linda Polka, de l'université de Mcgill au Canada, les bébés n'aiment rien tant qu'entendre la voix d'autres bébés.

"Areuh areuh, bababa"... Dès sa naissance, l'enfant vocalise. Vers cinq mois, les babillements commencent et le bébé différencie les intonations de ceux qui l'entoure. Avant de maîtriser les syllabes, comme "baba" ou "mama", ils reconnaissent les voyelles.

Et c'est là que le drame pointe pour le géniteurs, si l'on en croit cette expérience. Linda Polka a cherché à creuser la perception des syllabes par les touts-petits, et découvert qu'au-delà de l'attention portée, les bébés ont plus de plaisir à entendre leur congénère que leur parent.

Et cette vidéo, présentée lors du congrès de la Société d'Acoustique Américaine mercredi, en atteste.

Le bébé est très expressif, sourit et semble se régaler à entendre les babillements d'un autre bébé. Les mêmes sons, émis par un adulte, ne génèrent pas la même émotion pour lui.

L'étude a également consisté à tester les sons de différents locuteurs et les résonances générées. Les voix plus aiguës des femmes ont été reproduites, pour voir si elles attiraient l'oreille des bébés... La réponse est non. Les bébés ont une préférence marquée pour ceux qui "parlent bébé".

Voilà qui montre, au-delà de la communication qu'on peut avoir avec son bébé, l'importance de le mettre en contact avec d'autres enfants de son âge.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.