Manifestation des "Bonnets rouges"
Manifestation des "Bonnets rouges" © MaxPPP / Gwen Rastoll
**Une semaine avant leurs "états généraux", les "Bonnets rouges" ont occupé ce samedi des ponts routiers en Bretagne. "C'est l'art de la communication. C'est du teasing", a expliqué l'un des porte-paroles.** Maintenir la pression. Voilà le mot d'ordre des "Bonnets rouges" bretons, à une semaine d'une réunion des "états-généraux" de ce mouvement anti-fiscal prévue à Morlaix (Finistère) le 8 mars. Une douzaine de ponts étaient ainsi occupés dans le Finistère par des manifestants à la mi-journée. Des actions similaires ont été signalées dans les autres départements bretons (Côtes-d'Armor, Ille-et-Vilaine et Morbihan), mais aucun chiffre précis n'a été fourni par les autorités. Aucune perturbation de trafic n'a été constatée, selon les gendarmes. L'un des porte-paroles du mouvement des "Bonnets rouges", Thierry Merret, a précisé qu'il s'agissait d'une action pacifique et qu'elle mobilisait un millier de manifestants au total dans la région. ### Piqûre de rappel Une sorte de piqûre de rappel à une semaine des "états généraux" de ce mouvement créé à l'automne dernier [en pleine fronde anti-écotaxe](http://www.franceinter.fr/depeche-la-fronde-anti-ecotaxe-gagne-toute-la-france), a expliqué Christian Troadec, autre porte-parole, lors d'un point presse à Châteaulin (Finistère) : > C'est l'art de la communication, c'est du teasing... Nos revendications seront exposées dans une semaine. La première d'entre elles : le maintien de la gratuité des routes.
50 sec

operation ponts bonnets rouges

Ces états généraux sont "ouverts à tous", précise encore Christian Troadec, qui attend environ 3.000 personnes la semaine prochaine à Morlaix. La réunion synthétisera 15.000 doléances recueillis par les comités locaux des "Bonnets rouges", loin d'être satisfaits par le [Pacte d'avenir élaboré par le gouvernement](http://www.franceinter.fr/depeche-le-pacte-davenir-bouee-de-sauvetage-ou-enfumage) pour relancer l'économie bretonne.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.