Les Champs-Elysées redeviennent un lieu de fête cette année avec un son et lumières aux couleurs des Jeux Olympiques organisé par la mairie de Paris et une grande parade dimanche

Les champs Elysées en 2015
Les champs Elysées en 2015 © AFP / Citizenside/Jallal Seddiki

Comme tous les ans, le traditionnel décompte du passage à la nouvelle année amènera des milliers de personnes, dont beaucoup de touristes, sur les Champs-Elysées. Mais samedi soir c'est pour un grand spectacle à base de projections et de musique sur la plus belle avenue du monde qu'un demi-million de personnes vont se presser. Des standards de la chanson française et parisienne, pour les plus anciens "Mon manège à moi" d'Edith Piaf. Pour les plus jeunes, "Dance" des producteurs de musique électronique Justice.

Deux tubes pour accompagner le clou du spectacle vers 23h30 : des images projetées pendant 10 minutes sur l'Arc-de-triomphe, huit tableaux avec 200 dessins d'enfants et des clins d’œil aux pays qui ont organisé les Jeux olympiques. Car 2017 est une grande année pour Paris. La capitale saura dans neuf mois si le Comité international olympique lui attribue les jeux olympiques et paralympiques de 2024 et la mairie tient à le faire savoir : des images de sportifs, de grands monuments de la capitale sont diffusées à partir de 21h sur cinq écrans géants. Une opération séduction pour une fête qui devrait se terminer aux alentours de 00h30.

Quelque 1.700 fonctionnaires seront mobilisés pour les festivités des Champs-Elysées et des alentours. Les lieux seront également sécurisés par 1,7 km de barrières, 24 plots lourds, cinq chicanes et des véhicules des forces de l'ordre. Un préfiltrage sera effectué dès 20H00 pour le public par des agents privés de la mairie de Paris. Des policiers circuleront parmi la foule et dans les cafés.

Retour sur les Champs-Elysées dès le lendemain à 14h avec le défilé d'une dizaine de fanfares

Chars et de fanfares internationales de place de la Concorde jusqu’à l’avenue Georges V. Au total, ce seront une centaine d’artistes qui défileront. Une formation du Sud-Ouest, un orchestre universitaire américain, des lanceurs de drapeaux belges, entre-autres, et les surprenants anglais du Shree Muktajeevan Pipe Band, un étonnant mélange de cornemuse et de percussions indiennes...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.