C'est un site qui fait à nouveau parler depuis quelques semaines – bien qu'il existe depuis 2011. Twitch, dédié aux diffusions en direct et longtemps réservé à la sphère du jeu vidéo, attire désormais l'attention du grand public. Mais comment aborder ce réseau très codifié ? On vous donne quelques clés.

Twitch est disponible sur ordinateur mais aussi sous la forme d'une application mobile
Twitch est disponible sur ordinateur mais aussi sous la forme d'une application mobile © AFP / Antoine Wdo / Hans Lucas

Médias et politiques en France découvrent petit à petit l'existence de Twitch. D'abord grâce à un journaliste, Samuel Étienne, qui y a lancé ses revues de presse quotidiennes fin 2020, puis avec les interventions du porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, et cette semaine grâce à un ancien président de la République, François Hollande. L'interview de l'ex-président sur la chaîne de Samuel Etienne, lundi soir, a attiré des dizaines de milliers de spectateurs, et presque autant de commentaires dès le lendemain. Dimanche, c'est le Premier ministre Jean Castex qui sera reçu dans "La Rencontre est tienne", le rendez-vous quotidien du journaliste de Franceinfo et France 3 – qui y officie en son nom propre.

Mais contrairement à ce qu'on a pu lire ou entendre chez ceux qui le connaissent mal, Twitch n'est pas une "télé au rabais". C'est une plateforme déjà bien implantée techniquement – elle existe depuis 2011 et est aujourd'hui la propriété d'Amazon – et qui a ses propres codes, un fonctionnement bien rodé, qu'il vaut mieux saisir si l'on ne veut pas se retrouver perdu dans les méandres du site, ou pire, lancer un stream sans s'être préparé.

Un stream ? Le terme vous a intrigué ?  Voici dix mots et notions capitales sur Twitch, qui vous aideront à mieux vous repérer et ne pas rester un "boomer" (autrement dit, quelqu'un de trop vieux pour comprendre).

Stream

C'est le principe même de Twitch : un stream est une diffusion en direct. Si l'interface du site ressemble à celui d'à peu près n'importe quel site de partage de vidéos, on navigue en réalité entre une multitude de diffusions en direct. 

À l'origine de Twitch, un stream, c'était la diffusion d'une partie de jeux vidéo par la personne qui y joue, et qui, en général, commente sa partie en direct. Voilà le principe de base de la plateforme. Depuis quelques mois, et tout particulièrement depuis les périodes de confinement qui ont poussé le public à rester chez soi, l'utilisation de Twitch s'est élargie au dessin, à la musique, aux enregistrements de podcasts, et même tout simplement à des sessions de discussion et de débat.

Streamer.use / Host

Attention, le terme de "host" peut avoir un double emploi sur Twitch ! Par essence, un "host" est, comme en télévision ou en radio, la personne qui héberge, donc qui présente, un stream. En clair, c'est la personne qui fait face à la caméra, et qui – en général – s'adresse à vous à travers l'écran. On parlera donc aussi de streameur ou de streameuse.

Mais sur Twitch, "hoster" une diffusion a aussi une autre signification. Il est possible, pour une chaîne, d'héberger le contenu d'une autre chaîne. Et donc de proposer à ses abonnés de découvrir les contenus d'un autre créateur ou d'une autre créatrice – ce qui favorise la découverte sur cette plateforme où il n'est pas toujours aisé de se trouver de bons contenus lorsqu'on sort des chaînes auxquelles on est abonné.

Viewer / Follower

Sur cette plateforme, les spectateurs sont des "viewers". Ils peuvent regarder une diffusion en direct, mais aussi, la plupart du temps, en replay, ou même sous forme d'extraits courts découpés par d'autres viewers, les "clips".

Si un spectateur ou une spectatrice décide de s'abonner (gratuitement) aux contenus d'un compte, alors il ou elle devient "follower", comme sur de nombreux autres réseaux sociaux tels que Twitter ou Instagram.

Chat

C'est là que réside la richesse de Twitch : chaque diffusion est accompagnée d'un chat, une fenêtre de discussion dans laquelle tous les viewers peuvent réagir. En général, le streameur ou la streameuse a cette même fenêtre sous les yeux, et peut donc participer au débat, et réagir aux messages. Dans les chaînes les plus suivies, certains utilisateurs ont un rôle de modérateurs pour tenter de filtrer les messages haineux ou insultants. 

Le chat de Twitch a la particularité de ne pas être une simple fenêtre de discussions textuelle : il est aussi possible pour les streameurs d'y activer des commandes pour par exemple lancer des sondages, ou même des paris.

Setup

Le "setup", c'est l'installation technique de la personnne qui fait le stream. Logiciels, micros, caméras, lumières, tout cela constitue le "setup" d'un stream sur Twitch. Certains utilisent plusieurs caméras, d'autres des fonds verts, certains jouent la sobriété à l'écran quand d'autres aiment que l'image déborde d'effets et de petits clins d'œil et autres gifs animés. Ainsi, le setup d'un créateur ou d'une créatrice devient en quelque sorte l'identité visuelle de sa chaîne, ce qui fait sortir ce terme de la simple technique. 

Sub

Contrairement à la plupart des réseaux sociaux, Twitch possède des fonctions qui permettent de rémunérer les personnes dont vous appréciez le travail. Le site fait donc le distinguo entre les "suiveurs" (les "followers"), et les véritables "abonnés" (les "subs", pour "suscribe"), qui paient une somme mensuelle pour soutenir tel ou tel streameur – et obtenir, en contrepartie, quelques privilèges sur cette chaîne, comme des badges virtuels ou des émoticônes, petites images à utiliser dans le chat.

Bits / Cheers

Voilà une autre façon de soutenir des créateurs et des créatrices sur Twitch : les bits, c'est une monnaie virtuelle que vous pouvez acheter (avec de la vraie monnaie), pour la dépenser dans les chats des streameurs et streameuses que vous appréciez. 

Les bits servent à acheter des "cheers", des encouragements virtuels qui prennent la forme de petites icônes animées. À l'inverse de l'abonnement qui court sur un mois, un cheer est donc un soutien ponctuel à une chaîne dont vous appréciez le travail à un instant T. 

Points

À côté des bits qui sont une monnaie virtuelle mais payante, les points de chaîne sont plus "ludiques". Ces points, qui changent de nom d'une chaîne à l'autre (on les appelle "Chocopoints", "Bide-Coins", etc.) sont obtenus en étant actif dans les streams, en participant à des paris, etc. Ils permettent, entre autres, d'acheter de nouveaux émoticônes ou encore de mettre en avant un message dans le chat.

Raid

Rien à voir avec un célèbre insecticide. Un raid, c'est un peu comme un host (vous avez suivi), mais en plus offensif : lorsqu'un streameur finit son stream, il peut décider de lancer "un raid" vers une autre chaîne, c'est-à-dire à la fois d'héberger le stream de la chaîne choisie sur sa propre chaîne, mais aussi d'envoyer tous ses spectateurs vers cette chaîne – ce qui en général lui donne un bon coup de pouce.

"______"

Quel est cet espace vide ? Il désigne tout ce qui est interdit sur Twitch. Car la plateforme a des règles bien strictes et très définies : l'usage de la musique, par exemple, y est extrêmement réglementé, pour des questions de droits.Certains mots par ailleurs, sont interdits, et les utiliser peut conduire à une exclusion pure et simple (un "ban", pour bannissement) : le plus emblématique de tous, c'est le "n-word" (pour "nigga" ou "nigger" en anglais, des termes d'argot pour "noir" à la connotation raciste), dont la prononciation ou l'affichage sur un chat est l'objet d'une grande vigilance. L'an dernier, quand une chaîne française en continu, LeLive, avait tenté de se lancer, elle avait été bannie quelques minutes après son lancement en raison de l'utilisation de ce terme.