Les professionnels du drones s'inquiètent des conséquences de ces survols
Les professionnels du drones s'inquiètent des conséquences de ces survols © maxppp

Alors qu'une vingtaine de sites nucléaires ont été survolés ces dernières semaines, les professionnels du drone sont réunis en colloque pendant deux jours à la direction de l'aviation civile à Paris.

Le survol des centrales nucléaires n'étaient pas à l'ordre du jour. Mais dès l'ouverture du colloque, les premières questions sont posées: d'où viennent ces appareils, qui peut bien les piloter ?

Dans le commerce des drones de faibles qualités

Emmanuel De Maistre, président de la fédération professionnel du drone civil explique que n'importe qui peut piloter ces drones vendus en supermarché mais qu'ils sont de faibles qualités. Ces drones achetés dans le commerce ne peuvent donc embarquer aucune charge supérieure à quelques centaines de grammes. Par conséquent, ils ne peuvent soulever aucun engin explosif.

Les conséquences des survols des drones

Ces survols de centrales nucléaires ces dernières semaines ont eu des conséquences néfastes sur la vente des drones "civils" regrette Stéphane Morelli, directeur général d'Azur Drone, opérateur de drones destinés à la topographie et la thermographie. Les drones militaires peuvent embarquer des charges beaucoup importantes, jusqu'à plusieurs tonnes. Mais ce type de drone ne se trouve évidemment pas dans le commerce.

Le reportage de Pierrick Bonno

Centrales nucléaires survolées par des drones idé
Centrales nucléaires survolées par des drones idé © radio-france
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.