Urinoir
Urinoir © CC denis adam de villiers

Mauvaises odeurs, saleté, manque d'intimité, manque de surveillance. Un rapport de L'Observatoire national de la sécurité et de l'accessibilité des établissements d'enseignement (ONS) pointe un état sanitaire déplorable des toilettes dans les collèges et les lycées français.

Cette enquête a été menée auprès de 16.000 établissements publics et privés du second degré.

Selon ce rapport, 42% des élèves se plaignant du manque de papier, 32% des odeurs, 23% de la propreté, et 12% du manque d'intimité des installations.

D'après l'enquête de l'ONS, seulement quatre établissements secondaires sur dix disposent de toilettes qui fonctionnent correctement et 61% des établissements se limitent à un seul nettoyage par jour.

Un tiers des élèves ne va jamais aux toilettes de leur collège ou lycée

Conséquence directe : un élève sur trois ne va plus aux toilettes dans son établissement scolaire, et ce n'est pas sans danger pour la santé des élèves. Maux de ventre, constipation, incontinence urinaire.

Un sujet sérieux, mais encore tabou.

Le reportage de Sonia Bouhan

En 2008, l'ONS avait déjà tiré la sonnette d'alarme sur la situation dans les écoles, la moitié des écoliers se plaignant de maux de ventre parce qu'ils ne voulaient pas fréquenter les toilettes de leur établissement. Le ministre de l'époque Xavier Darcos avait assuré que le problème serait réglé à la rentrée suivante après adoption d'une charte sur la qualité et la propreté avec les familles et les communes.

Mots-clés :
Derniers articles
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.