Éveille les consciences. Réveille les papilles Éveille les consciences. Réveille les papilles

c'est le slogan des thés et tisanes que laScop-TI, la coopérative de production lancée par les ex-salariés de Fralib à Gémenos, commercialise à partir d’aujourd’hui.

Jour important à Gemenos dans les Bouches du Rhône. Ce vendredi les premiers sachets d’infusion et de thé "1336" vont rejoindre les rayons de la grande distribution. 1336 comme le nombre de jours passés à lutter contre Unilever.

Il y a cinq ans quasiment jour pour jour, le grand groupe d’agroalimentaire anglo-néerlandais décidait de fermer son usine de thés et d'infusions Fralib (Lipton, Éléphant) à Gémenos (Bouches-du-Rhône). Après trois ans et 124 jours de lutte, les salariés ont repris l’usine en Scop, autrement dit en coopérative ouvrière. La Société Coopérative Ouvrière Provençale de Thés et Infusions regroupe aujourd'hui une soixantaine de salariés, sur les 182 que comptait l'usine au temps d'Unilever. La production a repris le 13 août et les premiers sachets de thés et infusions vendus sous sa marque 1336 arrivent maintenant en rayons.

Leurs thés et infusions vont être vendus dans un premier temps dans le supermarché le plus proche de l’usine, un Auchan occupé à de nombreuses reprises au plus fort de la lutte des salariés.

A Gemenos, le reportage d'Oliver Martocq

La coopérative compte désormais étendre le nombre de magasins référençant ses marques. Fin août, Scop-TI avait indiqué avoir reçu "des réponses favorables de toutes les enseignes" de grande distribution, soit au niveau régional, soit au niveau national, pour la commercialisation de ses produits. Elle compte produire au terme de sa première année 250 tonnes et vise les bénéfices dès mi-2016.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.