La Conférence sociale qui s'ouvre demain abordera la réforme des retraites. Une concertation doit être lancée. Hier, des femmes ont signé une tribune dans le quotidien Libération intitulée "ne battons pas en retraite, battons nous pour nos retraites".

Selon Rachel Silvera, signataire de l'appel et enseignate à l'université Paris X, il y a un écart de 42% entre les pensions de retraite des hommes et celles des femmes.

La ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, a ténté de les rassurer. Elle a évoqué une "remise à plat" des droits familiaux dans le cadre de la réforme des retraites, afin de réduire les inégalités de pensions entre hommes et femmes.

Lors d'une audition par la délégation aux droits des femmes de l'Assemblée nationale, la ministre a rappelé que le rapport Moreau sur les retraites propose "une forme de schéma cible dans lequel on pourrait avoir une remise à plat des droits familiaux, avec la création d'une majoration dès le premier enfant, et non plus en attendant le troisième comme pour l'actuelle bonification de pension".

Selon la ministre :

Le schéma qui est proposé par la commission Moreau s'organise autour de deux mécanismesun dispositif unique de compensation de la réduction d'activité pour enfant, qui serait issu d'une fusion de l'AVPF (assurance vieillesse des parents au foyer) et de la MDA (majorations de durée d'assurance) et la mise en place d'une majoration de pension qui serait liée à l'accouchement ou à l'adoption, et qui serait elle issue de la refonte de la bonification de pension pour trois enfants et de la MDA actuelle. La commission a aussi envisagé d'autres schémas de réforme plus modestes, par exemple l'idée qu'on puisse tout simplement plafonner, ou alors forfaitiser la majoration de pension pour trois enfants, ou encore la mise en place d'un dispositif de non-cumul entre l'AVPF et la MDA.

De son côté, la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine a laissé entendre mercredi que le gouvernement ne s'engagerait pas dans la voie risquée consistant à revoir le mode de calcul des retraites des fonctionnaires, en soulignant qu'opposer public et privé n'était "pas une bonne façon" d'engager la réforme.

Le rapport Moreau sur les retraites, remis la semaine dernière au gouvernement, évoque la piste d'un rapprochement du mode de calcul des quelque 5,2 millions de fonctionnaires avec celui du privé en suggérant de faire calculer leurs pensions non plus sur les salaires des six derniers mois mais sur une période allant de 3 à 10 ans, avec une intégration partielle des primes. La proposition avait aussitôt été jugée comme un "casus belli" par plusieurs syndicats.

Les réformes des retraites
Les réformes des retraites © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.