Lors de l'émission Tous Politiques sur France Inter.
Lors de l'émission Tous Politiques sur France Inter. © PhotoPQR/Le Parisien / Olivier Corsan

Les médias remontent dans l'estime des Français, d'après le 28ème baromètre annuel TNS-Sofres / La Croix sur la confiance des Français dans les médias, publié ce jeudi. Une confiance qu'ils accordent au premier chef à la radio.

► ► ►CONSULTER | Le baromètre complet TNS-Sofres / La Croix

63% des personnes interrogées répondent en effet que lorsqu'elles entendent une information à la radio, elles se disent que les choses se sont passées comme on les leur raconte. Cette confiance est même en hausse : cinq points de plus sur un an.

La télévision reste la principale source d'information

Cela dit, tous les médias bénéficient cette année d'un vrai regain de confiance et d'intérêt. 76% des sondés s'intéressent à l'information, soit sept points de plus que l'an passé. Il faut dire que le sondage a été réalisé la semaine de l'attentat de Charlie Hebdo et des prises d'otages. Cela a forcément joué sur les résultats, reconnaît Guillaume Goubert, qui prend ces jours-ci la direction du journal La Croix :

Dans trois mois, les résultats auraient peut-être été meilleurs que l'année dernière mais ils n'auraient pas été aussi marqués. Donc les médias ont certainement une carte à jouer, un gros travail à faire pour reconstruire la confiance dans les médias, qui apparaissent aujourd'hui comme une institution parmi les autres. Nous sommes face à une opinion publique qui, globalement, a perdu confiance dans les institutions.

Malgré cela, la télé reste la principale source d'information pour 55% de Français, suivie d'internet (22%). La radio n'arrive qu'en troisième position et la presse écrite referme la marche. Mais cette dernière prend sa revanche sur la Toile. Ses sites et applications mobiles sont les sources les plus consultées sur le web. Devant les réseaux sociaux, à qui 71% des français ne font pas confiance.

►►►ALLER PLUS LOIN| Le dossier complet du quotidien La Croix sur la crédibilité des médias

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.