La radio reste la plus crédible mais selon le baromètre annuel Kantar Sofres-La Croix, la confiance dans l'information relayée par les médias est historiquement basse.

L'intérêt des français pour l'actualité est à son plus bas niveau depuis 1987.
L'intérêt des français pour l'actualité est à son plus bas niveau depuis 1987. © Maxppp / Vicent Isore

Première chose qui frappe à la lecture du baromètre annuel "confiance des français dans les médias" Kantar Sofres-La Croix : cette année encore, les Français perdent de l'intérêt pour l'actualité. Il est même à son plus bas niveau depuis 1987 avec 36% des sondés* qui déclarent suivre les nouvelles avec un faible intérêt (+6 par rapport à janvier 2016). Peut-être parce qu'ils sont de moins en moins nombreux à penser que "les choses se sont passées comme les raconte le journal/la radio/la télévision/internet" :

Des moyens de s'informer qui évoluent

La radio, qui reste donc le média le plus crédible aux yeux des Français, gagne logiquement quelques auditeurs qui la privilégient pour s'informer (20%, +2 par rapport à janvier 2016). Mais, et même si elle perd 6 points par rapport à l'année dernière, c'est toujours vers la télévision que les français se tournent en premier lorsqu'ils souhaitent s'informer. Un réflexe qui perd du terrain au profit d'internet qui gagne 5 points et atteint les 25% notamment grâce à la consultation d'articles sur smartphones.

La donne devrait changer en cette année 2017 puisque les français considèrent tout de même que les médias d'information joueront un rôle très important dans leur choix pour la présidentielle. Une seule exigence : qu'on leur fournisse une information vérifiée.

*Échantillon national de 1011 personnes, représentatif de l’ensemble des résidents en France âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) après stratification par région croisée par catégorie d’agglomération.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.