Les "fake news" se portent bien : 79 % des Français croient à au moins une "théorie complotiste" et 25 % arrivent même à l’étonnant score de cinq. C'est ce qu'on apprend à la lecture d'une enquête de l’Ifop pour la Fondation Jean-Jaurès et l’observatoire Conspiracy Watch.

Les jeunes sont particulièrement sensibles aux théories du complot
Les jeunes sont particulièrement sensibles aux théories du complot © Maxppp / Christof SCHUERPF

Les Français qui ont répondu à cette enquête ont du choisir parmi des affirmations complotistes. Ils n'ont été que 21 % à déclarer qu'ils ne croyaient à aucune des théories présentées. Des théories qui rencontrent un écho encore plus large chez les plus jeunes. Les moins de 35 ans sont deux fois plus nombreux à adhérer à au moins sept théories du complot que les plus de 35 ans (21 %, contre 11 %).

L'histoire avec un grand H et l'histoire avec un grand C   

Les fake news existaient avant même d'en porter le nom. La terre est-elle plate, par exemple ? On pensait la question tranchée depuis Galilée. Mais pour près d'un Français sur dix (9 %), la mappemonde reste un mensonge. Pour eux, "il est possible que la Terre soit plate et non pas ronde comme on nous le dit depuis l’école".

Des rumeurs qui traversent l'histoire et les générations, comme la mort de Kennedy, tué par la CIA pour 54 % des sondés. 16 % d'entre eux sont convaincus que les Américains ne sont jamais allés sur la Lune et que la Nasa a fabriqué de fausses preuves pour nous faire croire à l'alunissage d'Apollo 11.

Plus près de nous, les personnes qui "ont des doutes" sur ce qui c’est passé le 11 septembre 2001 sont encore légion : 29 % des Français interrogés estiment que, "au sein du gouvernement américain, certains étaient informés des attentats mais ils ont délibérément laissé faire pour ensuite justifier une intervention militaire en Afghanistan et en Irak". 6 % croient même que "des membres de l’administration et du gouvernement américain ont planifié et orchestré activement" les attaques.

La vaccination n'échappe pas aux théories complotistes 

L'inquiétude par rapport aux vaccins était déjà forte dans une partie de la population ces dernières années, mais la décision du ministère de la Santé de rendre obligatoires 11 vaccins a renforcé la défiance. Plus d'un sondé sur deux (55 %) est d'accord avec l'affirmation suivante : "Le ministère de la Santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins." 

Santé toujours et également préoccupant : 32 % des Français sondés sont d'accord avec l'idée que "le virus du sida a été créé en laboratoire et testé sur la population africaine avant de se répandre à travers le monde".

Perte de confiance vis à vis des médias

La défiance envers les médias et la fiabilité des informations qu'ils délivrent est très importante chez les sondés. 30 % pensent que "les médias travaillant dans l’urgence, ils restituent l’information de manière déformée et parfois fausse". Et il sont carrément 36 % à estimer que "les médias sont largement soumis aux pressions du pouvoir politique et de l'argent, que leur marge de manœuvre est limitée et qu'ils ne peuvent pas traiter comme ils le voudraient certains sujets".

9 % des sondés (ils pensent que la Pravda, une publication officielle du parti communiste russe n'est pas morte) pensent que le rôle des médias "est essentiellement de relayer une propagande mensongère nécessaire à la perpétuation du Système".

Un quart trouve tout de même que le travail des médias est satisfaisant : "Ils restituent correctement l’information et sont capables de se corriger quand ils ont commis une erreur."

Pour ceux qui ne seraient pas encore totalement désespérés à la lecture des résultats de ce sondage, sachez que 24 % des Français sondés jugent crédible le fait qu'il "existe un projet secret appelé le Nouvel Ordre mondial consistant à mettre en place une dictature oligarchique planétaire."

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.