On sait que la pratique du sport réduit le risque de cancer, de maladies cardiaques et métaboliques. Les Françaises en font trop peu ! Pas de sport, et peu de dépense physique: 8 Françaises sur 10 font moins de 10.000 pas par jour.

32% des femmes françaises font moins de 5.000 pas par jour !
32% des femmes françaises font moins de 5.000 pas par jour ! © Getty

Les Françaises sont trop sédentaires, et cela se constate dès l'adolescence, selon une étude Attitude Prévention / Irmes (Institut de Recherche Bio-médicale et d'Épidémiologie du sport). Si les petites filles font autant de sport que les garçons jusqu'à 11/12 ans, c'est ensuite que ça décroche : entre 12 et 17 ans, elles ne sont que 53% à pratiquer une activité physique. Un chiffre qui tombe à 46% à l'âge adulte.

Résultat : les Françaises ne font en moyenne que 7.578 pas quotidiens, et restent assises 7h25 par jour. Un tiers d'entre elles n'atteignent même pas les 5000 pas quotidiens. Ennemi numéro un : "les écrans", déplore Jean Francois Toussaint, professeur de physiologie et directeur de l'Irmes

_"L'immense risque de ce début de XXIe siècle, qui vaut pour les hommes et les femmes, mais encore plus semble-t-il pour les femmes, c'est cette sédentarisation par le biais d'une communication qui est de plus en plus immobilisatrice"_. 

Les écrans, certes, mais aussi le manque de temps, de motivation, ou la position assise de beaucoup de professions, comme par exemple les hôtesses de caisse en supermarché.

Les scandinaves sont les plus sportives en Europe

Les femmes françaises sont plus sédentaires que la moyenne en Europe (7h de sédentarité moyenne en Europe, contre 7h25 pour les Françaises). Sans surprise, ce sont les femmes du Nord les plus sportives : les Néerlandaises, les Finlandaises notamment avec seulement 5h47 de sédentarité chaque jour. Elles n'ont pas forcément plus de volonté que les Françaises, elles ont tout simplement des sollicitations plus nombreuses : des pistes cyclables à disposition, des salles de sport au sein même de leur entreprise, des parcs. _"Quasiment 90% des néerlandaises se disent satisfaites des infrastructures sportives autour d'elles,constate encore Jean-François Toussaint, en France, elles ne sont que 59% à se dire satisfaites de ce qu'il y a autour d'elles"._

Avec les Jeux Olympiques qui se profilent en 2024 en France, il est temps de s'y mettre, et de valoriser par exemple pistes cyclables et infrastructures en tous genres qui donneront envie aux Françaises de se mettre en mouvement. C'est l'occasion ou jamais : le professeur Toussaint rappelle en effet, à toutes fin utiles, que les Jeux Olympiques de Londres en 2012 ont permis de donner le goût du sport à quelque 2 millions de femmes britanniques...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.