Trop chers, efficaces mais pas sur toutes les matières, le ministère de l'Education nationale a une appréciation des internats d'excellence bien différente de celle du gouvernement précédent .

l'internat d'excellence de Sourdun
l'internat d'excellence de Sourdun © MaxPPP/Joffrey Vovos

Emblématique de la politique de Nicolas Sarkozy, les internats d'excellence sont apparus en 2009. Ils accueillent des élèves "méritants" issus de milieux défavorisés et ont des moyens budgétaires et des équipements exceptionnels.

Le premier internat d'excellence a été créé à Sourdun, en Seine-et-Marne, dans un environnement très agréable.

Problème : la gauche ne partage pas cette vision élitiste du système éducatif.

Le ministère de l'Education nationale vient d'annoncer que les internats d'excellence devaient "rentrer dans le rang" alors qu’un rapport, publié hier, montre que l'internat d'excellence de Sourdun a eu des effets positifs sur les résultats des élèves et leur ambition. Ce résultat a nécessité des de moyens importants puisque les internats d'excellence coûtent près du double des internats ordinaires. A la rentrée 2012, 4.173 élèves étaient scolarisés en internat d'excellence.

Les explications de Sonia Bourhan

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.