Selon un sondage Ipsos réalisé pour le Secours Populaire en France, Grande-Bretagne, Italie et Pologne, il apparaît que les jeunes Européens sont touchés par la précarité et que les jeunes Français voient plus l'avenir en noir que les autres.

Les jeunes Français plutôt inquiets pour leur avenir
Les jeunes Français plutôt inquiets pour leur avenir © Getty / Westend61

Le Secours populaire publie un sondage Ipsos sur la précarité des jeunes en Europe. L'enquête a été réalisée sur un échantillon représentatif de 2500 jeunes de 15 à 25 ans dans quatre pays : France, Grande-Bretagne, Italie, Pologne. 

La précarité en Europe 

Les jeunes sont plutôt inquiets, constatant une hausse de la précarité. À l'exception des jeunes Polonais qui voient le développement de leur pays avec optimisme. Les jeunes Français sont deux fois plus nombreux que les Polonais à être inquiets.

Les jeunes Européens sévèrement touchés par la précarité

En 2017, le Secours populaire a accompagné 1 590 000 jeunes Français de moins de 25 ans dans ses permanences d’accueil et de solidarité, 34 000 étaient étudiants. L’association ouvre des accueils adaptés aux jeunes à proximité de leurs lieux de vie ou d’études, à des horaires spécifiques correspondant à leurs emplois du temps. Ces derniers sont très souvent animés par des jeunes bénévoles.

Ce sont les jeunes Italiens (60%) et les jeunes Polonais (55%) qui sont les plus nombreux à vivre chez leurs parents. Les Français ne sont que 37%. Mais 68% des jeunes Européens dépendent de l'aide de leurs parents pour subvenir à leurs besoins.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.