Le 18 juin 1940, quarante-trois tirailleurs sénégalais et nord africains de l'armée française étaient massacrés par l'armée allemande à Clamecy, dans la Nièvre. Il s’agira de présenter les travaux récents sur ces massacres qui ont eu lieu non seulement dans la région, mais à l’échelle de la France entière. Ce rappel nécessaire, qui s’appuie sur l’ouverture et la découverte d’archives nouvelles, invite également à souligner les enjeux idéologiques, qui ont participé à de tels massacres racistes, tout en mesurant aussi leurs effets induits sur les sociétés locales et sur la société coloniale française. Dès lors, un travail sur la (ou les) mémoire(s) de ces événements tragiques doit être entrepris, sans oublier pour autant en amont, la place des troupes coloniales dans l’armée française, renvoyant au mythe de la Grande Guerre sur la « force noire ».

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.