110 cancérologues dénoncent "le coût exorbitant" des médicaments contre le cancer et demandent l'instauration d'un "juste prix", dans une pétition publiée mardi par Le Figaro.

"De nombreuses innovations thérapeutiques apparaissent dans le domaine du cancer. (...) Pourtant, le coût d'abord croissant et maintenant exorbitant de ces innovations risque fort de compromettre ces espoirs".

Deux figures de la cancérologie à l'origine de la pétition

Le Pr Dominique Maraninchi, ancien directeur général de l'Agence nationale du médicament, et ancien président de l'Institut national du cancer, et le Pr Jean-Paul Vernant, à l'origine du troisième plan cancer, sont les initiateurs de cette lettre ouverte. Parmi les signataires, figurent de nombreux chefs de service et les présidents de l'institut Curie et de l'institut Gustave Roussy.

Des prix qui flambent sans raison

Selon eux, le coût de ces médicaments n'est nullement justifié par leur investissement en recherche et développement (R&D). Au contraire, "les prix des nouveaux produits explosent alors que le coût de leur R&D a diminué", écrivent-ils.

Les nouvelles molécules "visent des cibles définies a priori, et le plus souvent fournies par la recherche publique. Par ailleurs ces nouveaux traitements bénéficient d'autorisations de mise sur le marché très rapides", lit-on dans la lettre ouverte.

Les patients victimes d'injustice

"Des menaces réelles pèsent sur l'équité d'accès des patients aux traitements innovants des cancers, comme sur la pérennité de notre système de santé solidaire", assurent Dominique Maraninchi et Jean-Paul Vernant, s'appuyant sur la situation aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.

Le prix de vente des nouvelles thérapies ciblées contre le cancer peut osciller entre 2500 et 4500 euros la boîte. Ce qui situe le coût du traitement entre 35.000 et 50.000 euros par an .

Si les traitements restent au prix actuel, on va arriver à des sommes totalement inédites de plusieurs centaines de milliers d'euros par patient et par année, selon le Pr Patrice Viens, président d'UNICANCER, joint par Julie Julia.

Face à ces menaces, les signataires proposent "de définir un juste prix pour les médicaments, basé sur les sommes investies par les industriels pour la R&D du produit", auquel "s'ajouterait un retour sur investissement raisonnable".

►►►Consulter la liste des 110 signataires de la pétition et l'article du Figaro

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.