Champlan
Champlan © MaxPPP / Jean-Baptiste Quentin

Les obsèques du bébé rom décédé le 26 décembre ont eu lieu ce lundi dans l'Essonne. Une cérémonie religieuse a eu lieu à Massy, l'enterrement, à Wissous, à quelques kilomètres de Champlan, dont le maire nie avoir refusé l'inhumation dans sa commune.

L'élu divers droite Christian Leclerc évoque dans une entretien accordé à l'AFP une "erreur de compréhension dans la chaîne de décision". Autour du cercueil de la fillette, la colère et l'indignation des défenseurs des roms ne s'étaient pas apaisées, comme ne témoigne le reportage de Sandy Dauphin qui assistait à la cérémonie.

Onsouhaite que le dialogue qu'on demande depuis huit ans avec les mairies puisse s'installer aujourd'hui

►►► ALLER PLUS LOIN | Le maire de Champlan nie avoir refusé d'inhumer un bébé rom

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.