Des centaines d'habitants ont été évacués dans plusieurs communes des deux départements et un homme est mort à Rivesaltes. Bernard Cazeneuve a promis que l'Etat allait engager une procédure de classement en état de catastrophe naturelle "dès lundi matin" pour l'Aude et les Pyrénées-Orientales.

montée des eaux à Rivesaltes
montée des eaux à Rivesaltes © France Bleu Roussillon

Pyrénés-Orientales

A Rivesaltes, un homme de 73 ans est décédé dimanche vers 14h00 en voulant franchir en voiture une cuvette inondée, a annoncé la préfecture.

André Bascou, le maire de Rivesaltes, explique qu'il s'agit très probablement d'un malaise cardiaque

La préfecture qui avait demandé l'évacuation de tous les riverains menacés par la montée de l'Agly, dans le nord du département, ce qui représente environs 800 à 1.000 personnes des huit communes de Rivesaltes à la mer. Mais

l'opération menée par des gendarmes, policiers et élus ne s'est pas passée sans difficultés.

Anne Natacha Bouillon s'est rendue à Espira de l'Agly, l'une des communes les plus touchées

Les autres cours d'eau (le Têt, le Réart et le Tech) semblent stabilisés, selon le directeur de cabinet de la préfecture, Fabrice Rosay. Mais l'Agly, dans le nord du département, continue d'inspirer de l'inquiétude.

340 personnes ont été mises en sécurité, en particulier sur les communes de la côte Vermeille (Canet, Argelès-sur-Mer et Le Barcarès).

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'est rendu dimanche après-midi à Rivesaltes

Le ministre a promis que l'Etat allait engager une procédure de classement en état de catastrophe naturelle "dès lundi matin" pour l'Aude et les Pyrénées-Orientales. Elle sera examinée au conseil des ministres du 10 décembre, a-t-il indiqué après avoir rencontré des sinistrés réfugiés dans une salle de spectacle de Rivesaltes.

évacuation des sinistrés à Sigean dans l'Aude
évacuation des sinistrés à Sigean dans l'Aude © MaxPPP/Le Midi Libre/ M. ESDOURRUBAILH

Aude

Roger Brunel, le maire de Portel-des-Corbières, dans l'Aude, n'en revient toujours pas de la vitesse à laquelle la rivière Berre est montée dans son village de 1.150 habitants situé non loin du littoral. "Vers 2h30 du matin, l'eau est montée de trois mètres et demi en un quart d'heure" raconte-t-il. La décrue s'est installée quelques heures après, sans que la population puisse souffler, puisqu'un autre épisode est annoncé.

Aux abords de la Berre, en vigilance rouge, les dégâts sont impressionnants. Les eaux boueuses ont envahi l'ensemble des rives, submergeant les vignes et s'enfonçant jusqu'aux quartiers bas, où des voitures étaient totalement noyées.

Dans la commune voisine de Sigean , l'eau est passée au-dessus de la digue de l'Espinat, d'une hauteur de six mètres. Des résidents des quartiers bas du bourg avaient déjà été évacués par précaution, soit environ 250 personnes. La montée rapide des eaux a nécessité l'évacuation de plusieurs centaines d'habitants, parfois même par hélicopères.

Frédéric Bourgade

Les eaux de plusieurs rivières ont également gonflé très rapidement durant la nuit, comme l'Orbieu.

Des reconnaissances sont toujours en cours mais la décrue est en cours selon le Préfetd e l'Aude

Les explications de Louis Le Franc

La pluie continue de tomber

Météo France avertit que les pluies localement orageuses vont rester fortes dans la matinée de dimanche, notamment sur une grande partie est des Pyrénées-Orientales ainsi que l'extrême sud et sud-est de l'Aude avec des intensités horaires qui pourront localement dépasser les 40 voire 50 mm.

Les pluies perdureront toute la journée sur ces deux départements mais les intensités horaires seront plus faibles et s'estomperont en soirée.

Carte de vigilance météo
Carte de vigilance météo © Météo France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.