Les sites de rencontres font désormais figure de "passages obligés" dans la quête d’un partenaire. Peut-on vraiment y tomber amoureux ? Quelles sont les limites de ces sites  ?

Trouver l'amour par applications pour smartphone
Trouver l'amour par applications pour smartphone © Getty / PM Images

L'amour 2.0, est-ce possible ? Et à quoi ça ressemble ? Mathieu Vidard proposait ce mercredi 28 septembre un débat autour de l'amour 2.0 dans La Tête au carré avec Pascal Lardellier, professeur en sciences de l'information et de la communication, et les journalistes Anne-Claire Thérizols et Jean-François Marmion.

Selon une étude de l’Institut National des Etudes Démographique, “une majorité de couples continue à se former hors ligne”. Pourtant, des millions de personnes fréquentent ces sites. Est-ce qu'ils auraient si peu de succès ? Ou est-ce que les couples formés sur Internet préfèrent le cacher et réinventer leur histoire ?

Pour Jean-François Mignon :

Les sites de rencontre ont encore l'aura sulfureuse du minitel rose.

"On a l'impression qu'être sur ces sites, c'est chercher des relations au rabais, c’est être handicapé social ou relationnel" ajoute Pascal Lardellier.

Aussi parce que les rencontres faites sur Internet durent rarement : 9% des couples formés sur Internet depuis 2005 sont encore en couple aujourd'hui, toujours selon cette étude de l'INED. Avec les sites de rencontre, les couples se rencontrent vite, consomment vite, et au moindre écart par rapport aux idéaux, se séparent. Jean-François Mignon résume :

C’est comme du consommable : on a un produit mais on peut toujours en trouver un mieux

Pascal Lardellier ajoute : "Internet hyperrationnalise la quête amoureuse : vous êtes dans un supermarché avec des produits, il y a d’ailleurs un site, adopte un mec, qui détourne les codes des courses." Et ça marche d'autant plus que c’est très ludique :

On est dans une espèce de toute puissance à faire défiler les profils, à jeter, à garder, à liker.

Une toute puissance qu’il est difficile parfois d’abandonner une fois en couple, quitte à le mettre en péril. Certains partenaires peinent à se détacher des plateformes de rencontres. Difficile de ne se sentir désirés que par une personne quand des milliers pourraient le faire, potentiellement ! L’interchangeabilité que nous offre le net donne parfois le vertige...

Anne-Claire Thérizols a essayé ces sites ; elle raconte ses pires expériences - écoutez-la, c'est épique !

Selfie
Selfie © Getty / Thanasis Zovoilis

On se raconte bien plus qu’on ne se rencontre !

Pascale Lardelier souligne que, “sur les sites, on écrit beaucoup. Il y a une mise en récit des personnes. Depuis quelques temps, la personne est réductible à son image. Quelque soit les dispositifs, c’est réducteur et narcissisant".

Peut-être, la meilleure façon de rencontrer quelqu'un, c'est ne jamais se rencontrer ! C'est le ressort dramatique de l'intrigue amoureuse du film de Vous avez un message (Nora Ephron, 1999):

Pourtant, on connaît tous des couples qui se sont formé sur Internet. Oui, ça marche. Parfois. Peut-être que l’astuce, c’est de suivre le conseil de Anne-Claire Thérizols et “de ne pas se contenter de ces espaces-là” .

Et surtout, ne pas oublier que, si la quête de l’amour les fait exister, les sites de rencontre ne tiennent pas plus que ça à ce que leurs internautes réussissent puisque…

Un couple qui se forme, c’est deux clients de moins pour les sites de rencontre !

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.