Le mot-clé #PorteOuverte s'est multiplié
Le mot-clé #PorteOuverte s'est multiplié © Radio France / Olivier Bénis

Au cœur des attentats à Paris, les Parisiens et plus largement les Français ont utilisé les réseaux sociaux pour organiser les élans de solidarité et aider leurs compatriotes en difficulté. En ouvrant leur porte ou en relayant les messages des proches.

C'est souvent dans les pires moments que l'on révèle le meilleur, et les réseaux sociaux ne font pas exception. Prenez Twitter, plus souvent théâtre de "clashs" quotidiens et de bons mots. Ce vendredi soir, non seulement il a permis à beaucoup de Parisiens de découvrir ce qui se passait, mais il a également permis de mettre à l'abri des dizaines de personnes.

À l'origine, un mot-clé, , permettant de mettre en contact des habitants du secteur concerné (principalement les Xe et XIe arrondissements) et les personnes qui s'y trouveraient sans avoir d'endroit où s'abriter.

Autre mobilisation,celle pour retrouver des personnes disparues ou qui ne peuvent pas donner de nouvelles. Beaucoup de proches de spectateurs du Bataclan cherchent notamment à savoir s'ils vont bien. Là aussi, un mot-clé sur Twitter pour lancer des appels à témoins :.

Depuis plusieurs heures, ce mot-clé est l'un des plus utilisés à proximité de Paris. Le ministère de l'Intérieur a lui aussi mis en place une plateforme pour déclarer une disparition.

Et puis, les manifestations et rassemblements étant interdits en Ile de France, les internautes manifestent leur solidarité en allumant des bougies devant leurs fenêtres. Initiative relayée abondamment avec le mot-clé

► ► ► SUR LE WEB | La plateforme du ministère de l'Intérieur pour retrouver un disparu

Facebook vous aide à rassurer vos proches

Les utilisateurs de Facebook de région parisienne ont découvert une nouvelle fonction assez surprenante du réseau social cette nuit. En ouvrant leur compte, ils ont été invités à signaler à leurs proches leur emplacement et surtout s'ils allaient bien.

Facebook s'inquiète pour vous
Facebook s'inquiète pour vous © Radio France / Chadi Romanos

Avec un message sobrement intitulé "Contrôle d'absence de danger" (un système créé par le réseau social en 2014, le "Safety Check"), basé sur la géolocalisation des utilisateurs, Facebook vous propose en deux étapes de confirmer votre emplacement (à proximité ou non des lieux des attaques) et surtout de confirmer à tous vos amis du réseau social que vous êtes en sécurité.

Solidarité internationale

Enfin les réseaux sociaux, en particulier Twitter, ont été le théâtre de nombreux messages de soutien. Le mot-clé a notamment été beaucoup utilisé pour afficher sa solidarité avec la capitale française. La phrase revient aussi fréquemment, notamment sur des comptes Twitter de personnalités, francophones ou non.

Le réseau Snapchat a également lancé un filtre spécial "Des prières pour Paris", et plusieurs sites (comme Amazon) ont affiché très tôt leur soutien au peuple français.

La page d'accueil d'Amazon.fr
La page d'accueil d'Amazon.fr ©
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.