Dans "Merci pour ce moment " paru cette semaine, Valérie Trierweiler, l'ex-compagne du chef de l'Etat, assure que François Hollande aurait qualifié les pauvres de "sans-dents"

Les Sans-Dents, c'est aussi un groupe sur Facebook
Les Sans-Dents, c'est aussi un groupe sur Facebook © Facebook

Une expression aussitôt reprise avec frénésie sur les réseaux sociaux.

"Combien de temps avant que "sansdents" soit en tendance forte sur twitter.. Merci Valoche. .." a lancé un habitant du Pays-Basque il y a 2 jours.

ont utilisé ce hashtag depuis ce qui reste mesuré. Les "émetteurs" sont dans les grandes villes de France même si on observe des micro-phénomènes à Pontivy et Morlaix.

Beaucoup de blagues potaches

Beaucoup de blagues potaches dans le lot des tweet comme ces photos d'enfants privés de leurs incisives ou de manifestants dont les dents ont été gommées ou de François Hollande sans dents. Il y a aussi les messages fâchés des dentistes. Il y a aussi le témoignage de personnes qui ne croient pas que le président ait pu tenir ces propos.

On trouve également les articles sur les sans-dents dans la presse qui se saisit du phénomène et qui du coup le fait savoir. La politique s'en mêle aussi

: "Nous sommes dans le camp des sans dents" a tweeté le Parti de gauche.

L'extrême droite surtout, joue la carte de la récupération. Jérémie Mani a observé cette politisation. Il est président de Netino, une société qui modère les commentaires des internautes sur des sites d'actualité.

Le phénomène des Sans-dents analysé par Jérémie Mani :

Mais le flot est d'ailleurs en train de perdre de la vigueur. La page facebook , montée par l'UNI et la Manif pour tous pour manifester devant l'Elysée ce soir, ne mobilise que 20.000 fans. Pour mémoire, le bijoutier de Nice, qui a tué un braqueur l'année dernière, avait mobilisé plus d'un million et demi de personnes en l'espace de quelques jours.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.