Les véhicules datés d'avant 1997 et les deux roues motorisés d'avant 1999 sont dès ce vendredi interdits de circulation dans la capitale en journée et en semaine.

Selon l'Ademe, 50% de la pollution provient des véhicules de plus de dix ans
Selon l'Ademe, 50% de la pollution provient des véhicules de plus de dix ans © Maxppp / Michel Houet

Qu'ils soient essence ou diesel, les véhicules individuels et utilitaires antérieurs à 1997 ainsi que les deux-roues motorisés d'avant 1999 ne peuvent plus circuler en semaine dans la capitale, de 8 heures à 20 heures. La mairie de Paris fait entrer en vigueur cette interdiction controversée ce vendredi 1e juillet.

L'argument : ces véhicules sont parmi les plus polluants. Selon l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), 50% de la pollution provient des véhicules de plus de dix ans.

Visactu - 2016
Visactu - 2016 © Radio France

Les véhicules prioritaires, ainsi que les camions frigorifiques ou encore les commerçants des marchés parisiens ont droit à des dérogations mais les autres vont devoir s'adapter.

Une mesure discriminatoire pour la FFAC

La Fédération Française des Automobilistes Citoyens (FFAC), une association créée en ce mois de juin 2016 en réaction à la décision de la ville de Paris, crie au scandale.

Son président, Stéphane Colonna, rencontre beaucoup d'adhérents policiers et d'infirmiers. "Les policiers c'est le paradoxe ils vont être obligés de bientôt se verbaliser eux-mêmes", dénonce-t-il, rappelant qu’ils sont "dans le cas où ils ont des horaires décalées, où ils commencent avant ou après l'interdiction et finissent pendant l'interdiction". Stéphane Colonna précise que policiers et infirmiers, par exemple, "ont des salaires tels et habitent tellement loin que de toute façon ils ne peuvent utiliser ni les transports collectifs, ni Autolib', ni Vélib', ni non plus un véhicule de moins de 10 ans."

Eric, plombier basé à Courbevoie, circule tous les jours dans Paris avec une 4L qui date de 1981. Il voit en moyenne 6-7 clients pour des dépannages dans la journée et assure ne pas pouvoir travailler sans sa 4L. "Je suis tout seul, je suis artisan, donc je ne peux vraiment pas me permettre actuellement d'investir dans une voiture neuve, des crédits de 300-400 euros par mois", assure Eric. "Je trouve injuste de nous interdire de travailler avec une voiture qui passe au contrôle technique haut la main, qui ne pollue pas, tout ça parce qu'elle est antérieure à 1997."

Seuls 10.000 véhicules concernés selon la mairie de Paris

De son côté la mairie de Paris assure qu' 1,1% des véhicules particuliers en circulation à Paris, soit 10.000 véhicules environ, sont concernés par l'interdiction. Elle affirme également que des aides seront proposées aux Parisiens qui renoncent à leur voiture.

Le 1er juillet 2017, ce sera au tour des véhicules individuels et utilitaires diesel Euro 2 d’avant 2001 d’être interdits de circulation. La FFAC appelle tous les automobilistes concernés à se rassembler ce vendredi matin à 8h place de la Concorde pour éteindre leur moteur.

Lire aussi : les vignettes anti-pollution arrivent dès le mois de juillet

Classification des vignettes anti-pollution en vigueur dès le 1er juillet :

Visactu - 2016
Visactu - 2016 © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.