Recherche médicale
Recherche médicale © MaxPPP / Frederic Cirou

Un espoir dans le traitement de l'une des formes de la leucémie, la leucémie myéloïde chronique. Elle représente 15% des leucémies, 700 nouveaux cas sont recensés chaque année. Des chercheurs du CEA viennent de trouver un moyen de s'attaquer aux cellules souches de la maladie.

Aujourd'hui, 10 000 patients sont soignés pour cette maladie. Age moyen des malades : 55 ans. La plupart n'en meurent plus, à condition de suivre un traitement permanent qui provoque beaucoup d'effets secondaires : gonflements du visage, crampes, troubles digestifs. Sur le long terme, c'est très pénible et surtout, ça ne détruit pas la maladie.

En cas d'arrêt du traitement, il y a souvent des rechutes, et dans tous les cas ou presque, le malade garde des traces de sa leucémie qui reste dans son organisme sous une forme plus ou moins dormante.

Ce que viennent de trouver les chercheurs, c'est qu'en combinant le médicament habituellement pris avec un autre, traditionnellement utilisé pour le diabète, la pioglitazone, on obtient en très peu de temps, l'espace d'un an, une rémission complète sur une majorité de patients.

Les explications de Philippe Rousselot, Chef du service hématologie de l'hopital Mignot à Versailles

La nouveauté finalement, c'est qu'au lieu de s'attaquer aux cellules cancéreuses, ce traitement s'attaque à la racine du mal : il semble détruire les cellules souches de la leucémie. C'est une approche ciblée qui donne beaucoup d'espoirs dans le traitement du cancer.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.