Les ventes de Libé ont chuté de 16 % en septembre
Les ventes de Libé ont chuté de 16 % en septembre © MaxPPP

Le quotidien français, créé par Serge July en 1973, connaît encore de graves difficultés financières. Malgré sa nouvelle formule lancée à la rentrée, "Libé" continue à perdre des lecteurs avec une chute de -16% des ventes au mois de septembre.

Mais le célèbre quotidien de gauche n’est pas le seul à traverser une mauvaise passe. La presse quotidienne nationale dans son ensemble voit ses ventes chuter de 1,27% en moyenne pour le mois de septembre. Des résultats tout en contraste puisque le quotidien l’équipe gagne sur cette même période 11,5 % de ventes quand Libé chute de 16%.

Les ventes en kiosque des quotidiens ont chuté de 9,4% en moyenne avec un chiffre particulièrement inquiétant pour Libé qui dans ce secteur perd 26%. Les ventes du Monde, des Echos et du Figaro en kiosque chutent de 15% et celles du Parisien baissent de 7 à 8%.

Les ventes numériques bondissent avec + 40%

En revanche, les abonnements baissent moins avec une moyenne de 3% avec de fort contraste selon les titres. Quant aux ventes numériques, elles bondissent avec + 40%. Malgré sa nouvelle formule adoptée en juin dernier, le nouveau Libé ne parvient donc pas à convaincre pour le moment. Il y a un an, le journal avait été racheté par Patrick Drahi. Le départ d’une cinquantaine de journalistes et la pagination réduite n’ont pas aidé à la reprise.

Au premier trimestre 2015, les ventes de « Libé » avaient repris au moment de l’épisode Charlie Hebdo mais depuis les ventes « papier » baissent de nouveau. Les ventes numériques plafonnent sous les 9.000 exemplaires, un recul par rapport à l’an dernier.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.