C'est une première en province : la mise en place de l'encadrement des loyers à Lille à partir du 1er février. A Paris, le bilan est encore mitigé.

Affiche de location d'une habitation
Affiche de location d'une habitation © AFP / Philippe Huguen

La ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, a annoncé vendredi à Lille, à la grande satisfaction de la maire, Martine Aubry, la mise en place de l'encadrement des loyers dans cette ville à partir du 1er février, une première en province.

Cette annonce survient dix jours après la démission de Manuel Valls, hostile à cette mesure instaurée par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault.

Depuis le 1er août 2015 à Paris, à la signature d'un nouveau bail ou lors d'un renouvellement, le loyer d'un logement ne peut dépasser de 20% un loyer de référence fixé par arrêté préfectoral - selon le nombre de pièces et la période de construction -, ni lui être inférieur de 30%, sauf exceptions bénéficiant d'un "complément de loyer".

"La cherté du loyer a une incidence négative sur l'économie de notre pays" et l'encadrement des prix "n'a pas bloqué le marché locatif à Paris", a déclaré la ministre lors d'une conférence de presse conjointe avec Mme Aubry.

Pour le logement, Lille est "reconnue comme la troisième ville la plus chère de France" avec une hausse des loyers privés "de 70%, contre 50" en moyenne nationale entre 2000 et 2012, et "présente un marché particulièrement tendu", ont indiqué dans un communiqué commun le ministère du Logement et la mairie de Lille.

A Paris un an plus tard

La CLCV, l'association de défense des consommateurs, a fait faire une étude un an après la mise en place de l'encadrement des loyers à Paris. Les loyers dans les annonces de location à Paris ne sont pas conformes dans 38% des cas. La même enquête réalisée en 2015 faisait apparaître un taux de non-conformité de 42 %. C'est donc une amélioration, mais elle n'est pas encore satisfaisante pour la CLCV.

Enquêtes sur les montants des loyers dans les annonces immobilières
Enquêtes sur les montants des loyers dans les annonces immobilières © Visactu / Visactu

LIRE AUSSI ||

►►►Quand les loyers sont hors-la-loi, le zoom de la rédaction

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.