Esperanto
Esperanto © MaxPPP

La capitale du Nord-Pas-de-Calais accueille pour une semaine le 100ème congrès de l'Esperanto, une langue universelle parlée par deux millions de personnes dans le monde.

La mythologie biblique veut qu'après le Déluge, les Hommes se soient retrouvés à Babel, en Mésopotamie, pout bâtir une tour allant jusqu'aux Cieux. Trop arrogant, selon Dieu, qui brouilla leur langage afin qu'ils ne se comprennent plus. La construction cesse.

A la recherche de l'universalité de l'Homme

Pour les "Esperantophones", pas question d'aller titiller les divinités, mais juste de retrouver un sentiment d'universalité. Depuis 1887, date officielle de la création de cette langue par le docteur Zamenhof, ils s'attellent donc à promouvoir le langage universel, et seraient aujourd'hui deux millions à parler l'Esperanto, dans 125 pays.

Si vous n'avez jamais entendu un mot d'Esperanto, voilà de quoi satisfaire votre curiosité (notre traducteur d'Esperanto étant en congés d'été, nous ne pouvons malheureusement pas vous dire ce que ces quelques phrases signifient en français)

Congrès annuel à Lille pendant une semaine

2.500 personnes de 82 pays différents sont attendus à Lille à partir de ce samedi. Le Nord n'a pas été choisi au hasard : en 1905, le premier congrès avait eu lieu à Boulogne-sur-Mer.

Pendant une semaine des animations vont avoir lieu un peu partout à Lille, Villeneuve-d'Ascq et Boulogne-sur-Mer : cours express, concerts et même expositions.

Le reportage de Bintilly Diallo de France Bleu Nord.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.