Siege RATP
Siege RATP © MaxPPP

Comment les entreprises peuvent-elles essayer de repérer les personnes potentiellement radicalisées ? Quel rôle pour les syndicats et les DRH ? Il s'agit d'une infime minorité mais la question se pose notamment en raison de l'identité de l'un des tueurs du Bataclan.

Samy Amimou a été chauffeur de bus de la RATP de l'été 2011 à octobre 2012. Après 15 mois de travail, il démissionne, expliquant que ce travail est "haram " (interdit), "car on y côtoie trop de femmes, trop de tentations". Originaire de Drancy (Seine-Saint-Denis), il avait été mis en examen en octobre 2012 dans un dossier de terrorisme. Il avait violé son contrôle judiciaire en partant pour la Syrie en 2013 et était depuis visé par un mandat d'arrêt international.

Dans son bureau, au siège de la CFDT à Paris, Christophe Salmon , est représentant syndical à la RATP : pour lui, il faut commencer par reconnaître l'ampleur du problème.

Lorsqu'un homme refuse de dire bonjour à une femme sous des prétextes religieux, c'est problématique

Que peut faire la direction face à ces comportements ? Jean-Christophe Sciberras est l'ancien président de l'Association nationale des DRH.

Il ne faut pas qu'on tombe dans l'hystérie

L'association nationale des directions de ressources humaines attend de nouvelles règles claires de la part du gouvernement.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.