A Lyon, intervention des CRS dans la manifestations des lycéens et étudiants contre la loi El Khomri
A Lyon, intervention des CRS dans la manifestations des lycéens et étudiants contre la loi El Khomri © MaxPPP

Des incidents ont éclatés lors des manifestations lycéennes contre la Loi El Khomri. A Paris, un lycéen de 15 ans a été maitrisé puis violemment frappé par des policiers. La scène filmée a inondé les réseaux sociaux : une enquête est en cours.

Vendredi matin, alors que les lycéens appelaient à se rassembler devant le lycéen Bergson pour protester contre les violences policières, de nouveaux incidents ont éclaté : les commissariats du Xe et du XIXe arrondissement de Paris ont été la cible de dégradations par des groupes de jeunes. Des tags "Morts au flics" ont recouvert les murs et des jets pierres ont brisé plusieurs vitres du commissariat, alors que les policiers étaient retranchés à l'intérieur . Le commissariat a fermé après ces incidents, selon une source policière. Plus tôt, des élèves et des parents d'élèves étaient réunis devant le lycée Bergson pour protester contre les débordements policiers de la veille.

►►►Stéphanie, mère de famille d'une élève du Lycée Bergson est interrogée par Julie Pietri : "La réponse de la police était inappropriée"

Réaction aux violences policières

La veille, 43 000 personnes avaient manifesté dans les rues de Nantes, Paris, Rouen, Rennes ou Lyon, pour manifester contre le projet de loi travail présenté par le gouvernement : des lycéens et étudiants pour la plupart, et des débordements constatés , avec, face aux matraques et aux gaz lacrymogènes, des jets d’œufs, de pavés, des vitrines cassées et quelques voitures brûlées. Bilan : une vingtaine d’arrestations, et deux policiers parisiens blessés.

En marge, une bavure, ou ce qui y ressemble très fort : aux abords du lycéen Bergson , dans le XIXe arrondissement de Paris, un lycéen de 15 ans a été maitrisé par des policiers, puis violemment frappé au visage par l'un d'entre eux.

Il y en a un il m'a foncé dessus. Il m'a frappé à terre, après il m'a dit " lève toi, lève toi " et il m'a mis un poing. Je l'ai senti passer, j'avais la tête qui tournait. Il m'a dit " c'est pas fini tu verras au commissariat " (Adan, jeune lycéen de 15 ans frappé par un CRS)

►►►Ecoutez le témoignage du jeune lycéen frappé : Adan, 15 ans, répond à Jérôme Jadot

La preuve par le web

Le lycée était alors bloqué par des opposants à la loi El Komri.La scène a filmé sur des téléphones portables puis diffusé aussitôt sur internet, avec cette image : deux policiers qui tiennent le jeune garçon chacun d'un côté, et un troisième qui lui donne un violent coup de poing dans le thorax.

►►►Aux abords du lycée Bergson, reportage avec des témoins de la scène, par Antoine Giniaux

Le lycéen dit vouloir porter plainte contre le policier , après avoir fait constater ses blessures à l'hôpital. Coté police, on souligne le climat de tension qui régnait aux abords du lycée lors des affrontements.

Deux enquêtes ont été ouvertes, l'une par le parquet, et l'autre par la police des polices, mais Bernard Cazeneuve a déjà pris ses distances :le ministre de l'intérieur estime que les images qui circulent sont choquantes.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.