Une très large majorité de Français est défavorable à la diffusion de panneaux publicitaires
Une très large majorité de Français est défavorable à la diffusion de panneaux publicitaires © MaxPPP

La réforme de l'affichage publicitaire qui prévoyait d'autoriser les grands panneaux dans les petites villes a été abandonné par le gouvernement ont annoncé mardi les ministres de l'Ecologie et de l'Economie, Ségolène Royal et Emmanuel Macron.

"A court terme notre préférence c'est d'abandonner une mesure qui n'était pas consensuelle", a expliqué Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse. Le ministre de l’Economie a précisé que le projet de décret, soumis à consultation publique depuis le 15 janvier, avait fait "l'objet de réactions extrêmement fortes".

99% sont défavorables

Dans ce projet de réforme, il s’agissait notamment d’étendre la possibilité d'installer des panneaux de 12 m2 (4X3) scellés au sol dans toutes les villes de plus de 10.000 habitants, contre 100.000 habitants actuellement. Plus de 60.000 contributions ont été reçues et parmi elles, "99% sont défavorables à la diffusion de panneaux publicitaires dans tous les paysages français", a avancé Ségolène Royal. La ministre de l’Ecologie avait mise en garde vendredi sur le fait qu'elle ne "signerai(t) pas le texte en l'état".

les panneaux pouvant aller jusqu'à 50 m2

Elle a donc obtenu gain de cause et s'est aussi réjouie de "l'attachement des Français à leur cadre de vie" . "On va en revenir au texte initial, qui a ouvert la possibilité d'affichage pour les grands stades".Dans la dernière version du texte, seuls les panneaux pouvant aller jusqu'à 50 m2 aux abords des stades de plus de 15.000 places sont autorisés. "Sur ce volet, il n'y a pas de contestation, nous sommes d'accord pour que ce décret puisse paraître", a assuré Emmanuel Macron.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.