Maladie de Parkinson : où sont les médicaments ?
Maladie de Parkinson : où sont les médicaments ? © Sylvestre/MAXPPP

Avec 150 000 cas en France et 25 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année, la maladie de Parkinson est loin d'être une maladie rare, d'autant que l'âge moyen de découverte de la maladie est 59 ans. Elle touche donc des personnes encore en activité ce qui vient contrer une idée reçue qui est qu'il s'agit d'une maladie n'affectant que les personnes âgées. On ne guérit pas de cette maladie neurologique dégénérative mais on peut traiter des symptômes handicapants (difficulté à la marche, à la parole, tremblements...). Le recours aux médicaments est donc essentiel . En cette journée mondiale, le thème est justement " Maladie de Parkinson et ruptures de soins ", des ruptures de soins qui sont souvent dues à des ruptures de stocks de médicaments.

De plus en plus l'industrie pharmaceutique produit à flux tendu. C'est une des raisons des ruptures de stocks régulières de médicaments. Parmi les autres, il y a les décisions des autorités de santé. La Haute Autorité de santé en France avait baissé de façon significative le remboursement d'un médicament utilisé couramment dans la maladie de Parkinson: le Mantadix. Depuis l'an dernier le laboratoire qui le commercialise ne le vendait donc plus en France. Le médicament venait des Pays-bas, puis de Grande-Bretagne, puis d'Allemagne. jusqu'à ce qu'il ny en ait plus de disponible pour des milliers de malades, comme Gérard.

J'ai été privé de Mantadix pendant dix jours. J'avais des difficultés de plus en plus énormes pour marcher et pour parler.

Le Mantadix est de nouveau disponible mais jusqu'à quand ? Gérard et les autres vivent dans la crainte d'une nouvelle rupture de stock d'autant qu'il ne peuvent en acheter q'une boîte à la fois. L'efficacité du médicament ayant été réévaluée à la hausse par une nouvelle étude scientifique, le laboratoire pourrait de nouveau le commercialiser en France.

La maladie de Parkinson
La maladie de Parkinson © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.