Les chercheurs ont découvert que beaucoup de maladies de la rétine sont associées à une concentration excessive de fer dans l’œil. Ces résultats, publiés par l'Inserm dans la revue Science Advances, constituent un grand espoir pour les patients qui risquent de perdre la vision

Les décollements de la rétine concernent quelque 6000 patients chaque année en France
Les décollements de la rétine concernent quelque 6000 patients chaque année en France © Getty / BSIP/UIG

Les décollements de la rétine concernent quelque 6 000 patients chaque année en France. C'est une urgence et ça s'opère très bien aujourd'hui. Pourtant, malgré une chirurgie de plus en plus efficace, plus de la moitié des patients ne récupèrent jamais totalement. Ils peuvent perdre 10 à 90% de leur vision initiale. 

Les chercheurs de l'INSERM ont voulu comprendre pourquoi. Ils ont alors découvert que les patients qui récupéraient le moins bien avaient dans l'œil une concentration en fer plus élevée que les autres. Ils en ont déduit que l'excès de fer dans le liquide oculaire pouvait être une des raisons à l'origine de la perte de vision. 

À partir de là, ils ont cherché sur des rats et des souris à réduire ce taux de fer dans l'œil pour préserver la vue et les résultats sont probants comme l'explique Francine Béhar Cohen. Elle est professeur d'ophtalmologie à l'hôpital Cochin et dirige l'équipe de recherche : "L'idée a été d'administrer à ces animaux une protéine qu'on appelle la transferrine pour neutraliser l'excès de fer. Et dans ces conditions on a réussi à entraîner plus de 60 % de la survie des cellules visuelles."

Ces tests réussis sur l'animal ouvrent évidemment un espoir pour l'homme sur lequel des essais devraient débuter d'ici deux ans, l'idée étant d'injecter de la transferrine dans l'œil des patients juste avant qu'on opère leur décollement de rétine

Mais le champ d'application sera plus vaste, car finalement toutes les maladies de la rétine sont associées à cette accumulation de fer. Une start-up travaille déjà d'ailleurs à développer une transferrine thérapeutique aux patients qui souffrent de dégénérescence de la rétine. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.