Une étude de la DARES, mandatée par le ministère du Travail, révèle que la femme, dans un couple qui travaille, a toujours la plus grande part dans la garde des enfants.

D'après l'étude de la DARES, la mère est le parent qui assure encore majoritairement la garde des enfants dans un couple actif.
D'après l'étude de la DARES, la mère est le parent qui assure encore majoritairement la garde des enfants dans un couple actif. © Getty / Tara Moore

Cette étude de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), commandée par le ministère du Travail porte sur l’état actuel de familles qui ont de jeunes enfants (moins de 3 ans), et dont les parents travaillent tous les deux, à temps partiel ou pas.

Parmi ces parents "biactifs", six sur dix travaillent tous les deux en journée, du lundi au vendredi.

Du lundi au vendredi, entre 8h et 19h, les parents d’un enfant de moins de 3 ans qui travaillent accordent en moyenne 70 % de leur temps disponible à sa garde….et même jusqu’à 80 % si la mère travaille tôt en matinée ou de nuit.

Les mères passent en moyenne plus de temps avec l’enfant, y consacrant les trois quarts de leur temps disponible contre moins de 60 % pour les pères.

Quand les pères s’y mettent, ils gèrent les enfants moins longtemps

Les pères assurent la majorité du temps de garde parentale dans trois couples "biactifs" sur dix. Dans ce cas-là, ils ont une faible durée de travail hebdomadaire, travaillent à domicile ou ont des horaires décalés ou alternants : ils consacrent alors en moyenne 2h40 par jour aux enfants, ce qui reste inférieur d’une heure dix au temps accordé par les mères lorsqu’elles assurent majoritairement la garde.

En semaine, entre 8 heures et 19 heures, la durée disponible des parents est la plus courte (4 heures 20 par jour) lorsqu’ils ont des journées ordinaires et que la mère travaille à temps complet.

Horaires décalés entre conjoint : un temps de garde parentale mieux répartis

Entre 8 heures et 19 heures, du lundi au vendredi, le très jeune enfant passe en moyenne un peu plus de 40 % de son temps avec au moins l’un de ses parents. Les disponibilités les plus longues concernent les couples dont un des conjoints travaille de nuit : soit l’homme, sa conjointe ayant des horaires très allégés, soit la femme, son conjoint ayant des horaires ordinaires (respectivement 9h15 et 8h30 disponibles en moyenne par jour). La superposition des horaires des deux conjoints est peu propice à la garde parentale.

Un temps de garde assuré le plus souvent par la mère

La mère est le parent qui assure majoritairement la garde et qui y consacre la part la plus importante de son temps disponible. Ainsi, selon leur emploi du temps professionnel, le temps durant lequel les mères sont auprès de leur enfant représente entre 71 % et 81 % de leur temps disponible, alors que le temps de garde des pères, n’en représente qu’entre 53 % et 65 %.

Du lundi au vendredi, les mères passent en moyenne un total de presque 12 heures seules auprès de leur très jeune enfant entre 8h et 19h, soit 2 heures 25 par jour, et la moitié d’entre elles passent au moins 10 heures seules avec lui, soit 2 heures par jour.

Les durées de garde des pères sont plus courtes et plus dispersées : ils passent un peu plus de 4 heures seuls avec leur très jeune enfant (50 minutes par jour), mais moins d’un père sur deux garde seul son enfant plus d’une heure sur la semaine (soit 12 minutes par jour).

En moyenne, sur cette période, les pères de très jeunes enfants consacrent moins de 60 % de leur temps disponible à la garde, quand les mères y consacrent les trois quarts.

Le congé parental pas égalitaire

Les mères représentent plus de 90 % des parents en congé parental total et, parmi les mères d’un enfant de moins de 6 ans qui travaillent à temps partiel, sept sur dix déclarent l’avoir choisi (ou sont en congé parental partiel).

Le rapport de la DARES conclue ainsi :

Les freins culturels jouent probablement un rôle non négligeable dans le recours très modéré par les hommes à des modalités d’aménagement du temps de travail.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.