Manifestations au Japon avant la COP21
Manifestations au Japon avant la COP21 © MaxPPP

Des milliers de personnes se sont rassemblées en Asie et dans le Pacifique pour réclamer des avancées lors du sommet mondial sur le climat à Paris. En France, les manifestations sont toujours interdites.

Des milliers de personnes ont manifesté ce samedi à Manille et Brisbane dans le cadre d'une série d'actions prévues dans le monde ce week-end pour réclamer un accord fort à Paris contre le réchauffement climatique.

Dans la capitale des Philippines, des dignitaires religieux, étudiants et militants ont défilé, appelant à réduire les émissions de gaz à effet de serre pour atténuer le changement climatique, auquel sont attribués les cyclones et dérèglements climatiques qui frappent leur pays. Les Philippines sont considérées comme l'un des pays les plus menacés par le réchauffement climatique.

La police a estimé à plus de 3.000 les manifestants dont le nombre devait grossir pendant la journée, d'autres manifestations étant prévues.

Nous voulons adresser un message au reste du monde, en particulier aux dirigeants de la planète qui participant à la conférence sur le climat: notre survie n'est pas négociable. (Denise Fontanilla, porte-parole du Mouvement des peuples asiatiques sur la dette et le développement)

L’Australie en première ligne

L'Australie avait donné le coup d'envoi des marches en faveur du climat vendredi, plusieurs dizaines de milliers de personnes défilant à Melbourne pour un monde "propre et juste ".

Samedi, quelque 5.000 personnes ont participé à Brisbane (nord-est) à une marche ouverte par des représentants des aborigènes et des habitants des îles du Pacifique, ainsi que par des mouvements de jeunesse.

Les îles du Pacifique sont particulièrement affectées par les changements climatiques, notamment en raison de la montée de eaux.

Le monde entier manifeste

Des milliers de personnes ont également manifesté en Nouvelle-Zélande, à Auckland et Wellington. Au Bangladesh, plus de 5.000 personnes ont pris part à des marches pour le climat dans une trentaine de lieux de ce pays pauvre exposé à la montée des eaux, à des méga-tempêtes et où le désert avance.

Ce week-end, une cinquantaine de manifestations sont prévues dans le monde de Tokyo à Sao Paulo, en passant par Londres, Mexico ou New-York.

Manifestations interdites en France

Deux semaines après les pires attentats ayant frappé la France, la COP21 va s'ouvrir à Paris lundi sous haute sécurité. 150 chefs d'Etat seront présents.

L’état d’urgence est toujours en vigueur, les manifestations sont interdites en France. La grande marche de dimanche à Paris a été remplacée par une chaîne humaine dimanche.

Une interdiction que condamne les associations et ONG qui comptaient bien marquer le coup ce week end en multipliant les rassemblements.

A Rouen, une marche pour la justice climatique a dû etre annulée.

► ► ► À L'ANTENNE | Pour Louise Peltier du comité d'organisation de cette marche rouennaise, c’est une "atteinte à la liberté d'expression "

D’autre part, près de 1.000 personnes représentant des risques pour la sécurité et l'ordre public ont été empêchées d'entrer sur le territoire français depuis la mise en place du contrôle aux frontières, a indiqué samedi le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.