Le mariage homosexuel, légalisé vendredi en Allemagne par un vote de la chambre basse du Parlement, est déjà officiellement reconnu dans une vingtaine de pays, dont 13 en Europe.

Le mariage homosexuel a été légalisé vendredi en Allemagne par un vote de la chambre basse du Parlement
Le mariage homosexuel a été légalisé vendredi en Allemagne par un vote de la chambre basse du Parlement © AFP / John MACDOUGALL

Pour entrer en vigueur, la nouvelle loi allemande qui va octroyer aux couples homosexuels le droit d'adoption, adoptée par le Bundestag, doit encore être validée par la chambre haute, sans doute d'ici la fin de l'année.

Les Hollandais, ces précurseurs

Les Pays-Bas sont devenus, en avril 2001, le premier pays au monde à légaliser le mariage homosexuel. Depuis, douze pays européens leur ont emboîté le pas : Belgique, Espagne, Norvège, Suède, Portugal, Islande, Danemark, France, Grande-Bretagne (hormis l'Irlande du Nord), Luxembourg, Irlande et Finlande.

L'union civile homosexuelle a été pourla première fois accordée au Danemark en 1989 puis en Allemagne (2001), Hongrie, République tchèque, Autriche, Croatie, Grèce, Chypre, Malte et Suisse. L'Italie, dernier grand pays d'Europe occidentale qui n'accordait aucun statut aux couples de même sexe, a institué une telle union en juillet 2016.

Quant à la plupart des pays d'Europe de l'Est (Lituanie, Lettonie, Pologne, Slovaquie, Roumanie ou Bulgarie), ils n'autorisent ni les unions ni les mariages. L'Estonie est devenue en octobre 2014 la première république ex-soviétique à accorder l'union civile aux homosexuels.

Les Slovènes, qui reconnaissent une union civile, ont rejeté en 2015 par référendum une loi autorisant le mariage gay.

Plusieurs pays d'Europe de l'Ouest autorisent également l'adoption conjointe par les couples de même sexe que ce soit dans le cadre du mariage ou de l'union civile: Pays-Bas (dès 2001), Danemark, Suède, Espagne, Belgique, France, Royaume-Uni. D'autres, comme la Finlande, l'Allemagne et la Slovénie autorisent les homosexuels à adopter uniquement les enfants de leur conjoint.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.