Le magazine féminin se félicite d'avoir mis en couverture une photo "non retouchée" à la Une de son dernier numéro titré "Aimer son corps", pour célébrer "toutes les morphologies". Mais la Une en question suscite l'incompréhension, voire la colère de beaucoup sur les réseaux sociaux.

La Une du dernier numéro du magazine Marie-Claire, sorti le 1er juillet.
La Une du dernier numéro du magazine Marie-Claire, sorti le 1er juillet. © Marie-Claire

"Choyer, libérer son corps, et si on se donnait la possibilité de l'aimer ?" C'est la question posée Marie Claire, à l'occasion de la sortie de son numéro d'été "spécial corps". Au fil des pages, le magazine féminin dit vouloir célébrer "toutes les morphologies", notamment au travers des témoignages de femmes inspirantes, sportives, activistes ou artistes, qui racontent quand et comment elles ont appris à aimer leurs corps.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Parler du corps, de tous les corps, de comment l'aimer, se pencher sur la question du mouvement "body positive"... Sur le papier, voilà de très bonne intentions pour le magazine qui est traditionnellement en pointe sur les sujets liés au féminisme. Mais il y a un mais. La couverture ne passe pas au près de beaucoup d'internautes.

"Vous vouliez retoucher quoi ?"

Pour illustrer le message "Aimer son corps", sur ses réseaux et jusque sur la couverture elle-même, Marie Claire met en avant sa couverture "sans retouches", une photo de la mannequin Arnelle Slot. "À travers les pages de ce numéro, dont la cover n'est pas retouchée, découvrez des témoignages de femmes qui, comme nous toutes, se questionnent tout au long du chemin vers l'acceptation de soi", peut-on lire sur un post sur le compte Instagram du magazine (qui a fait trois publications sur ce numéro, en précisant à chaque fois que la couverture n'était pas retouchée).

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

De quoi provoquer de nombreux commentaires sur Twitter : en quoi cette photo dite "sans retouches" en aurait-eu besoin et en quoi célèbre-t-elle l'acceptation du corps alors qu'Arnelle Slot semble correspondre à tous les stéréotypes de la beauté, comme l'entend la majorité du monde de la mode ? D'où ce tweet de Ganette :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour nombre de twittos, la couverture et la manière dont elle est mise en avant envoient le message totalement inverse de celui qui est annoncé : "mannequin non retouchée, mais mannequin à la morphologie parfaitement acceptable par les standards", "encore une belle hypocrisie", "ils prennent des risques Marie Claire, des révolutionnaires..." peut-on lire entre autres commentaires.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

D'autres internautes regrettent que les femmes aux corps correspondant moins aux "standards" soient reléguées dans les pages intérieures : des sportives qui évoque les "épaules et dos larges", des femmes rondes ou âgées.

Enfin certains préfèrent s'amuser de la Une, en trouvant malgré tout quelque chose à retoucher sur la photo. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix