Marisol Touraine présente un paquet "neutre"
Marisol Touraine présente un paquet "neutre" © Radio France

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a dévoilé ce jeudi son plan anti-tabac : paquets neutres, limitation du vapotage mais pas d'augmentation du prix des cigarettes. Les fabricants en colère préviennent que le plan va coûter cher à la France.

La ministre de la Santé l'a confirmé ce jeudi : les paquets de cigarettes seront désormais standardisés avec la même forme, la même taille, la même couleur et la même typographie. Le plan prévoit également d'interdire le tabac dans les espaces de jeux pour enfants, ainsi qu'en voiture quand il y a des enfants de moins de 12 ans à bord.

Présentées dans le cadre du "Programme national de réduction du tabagisme" souhaité par le président de la République, ces mesures seront soit intégrées dans le projet de loi santé qui doit être présenté prochainement au Conseil des ministres, soit mises en oeuvre par décret.

Marisol Touraine a expliqué ses choix alors que le tabac fait chaque année en France 73 000 morts :

Ces mesures sont destinées à limiter l'exposition des enfants au tabagisme passif et à débanaliser la consommation de cigarettes aux yeux des enfants. J'ai choisi mon camp, celui de la santé publique. C'est un moment important de la lutte contre le tabac

Le détail de ce plan anti-tabac avec Danielle Messager

La cigarette électronique également visée par le plan anti-tabac

Le plan de Marisol Touraine prévoit également d'interdire la cigarette électronique dans "certains lieux publics comme les écoles et les transports collectifs". Le vapotage sera également interdit dans tous les espaces clos collectifs de travail. Enfin, la publicité pour les cigarettes électroniques sera limitée puis interdite définitivement le 20 mai 2016, comme le prévoit une directive européenne.

La cigarette électronique, interdite en France aux mineurs depuis mars 2014, est l'objet d'un fort engouement dans le pays. Une enquête réalisée en novembre 2013 par l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) chiffre à 18% les Français de 15 à 75 ans ayant déjà essayé la cigarette électronique. 3% d'entre eux l'utiliseraient tous les jours.

Espace sans tabac dans un parc pour enfants de Pontault-Combault

En Seine-et-Marne, à Pontault-Combault, une des mesures du nouveau plan anti-tabac est déjà appliquée. Depuis le 1er juin dernier un espace sans tabac a été mis en place dans le nouveau parc pour enfants de la commune.

Une réussite selon Monique Delessart, la maire de Pontault-Combault. Au micro de Jean-François Maison

Le paquet "neutre" : l'exemple australien

Paquet de cigarette australien
Paquet de cigarette australien © MaxPPP

En Australie, le paquet "neutre" est en circulation depuis décembre 2012 : fini les logos et les slogans publicitaires, place aux images chocs et aux messages de prévention. Un choix qui a rendu la cigarette moins attractive pour les jeunes australiens mais qui a été accompagné, contrairement à ce que prévoit le plan de Marisol Touraine, d'une augmentation du prix du tabac.

Le pneumologue Yves Martinet, président du Comité national contre le tabagisme, fait le point sur l'expérience australienne. Il a été joint par Valérie Cantié.

L'Australie, "un mauvais exemple" selon les fabricants de tabac

Face au paquet "neutre", les fabricants français s'inquiètent d'une forte perte de valeur de leurs marques et n'excluent pas le recours à des procès, qui pourraient coûter cher à la France.

Céline Audibert, porte-parole du groupe français Seita, filiale du cigarettier Imperial Tobacco, ne comprend pas la plan de Marisol Touraine.

C'est une annonce complètement incompréhensible car elle se calque sur l'expérience australienne qui, plus qu'un échec, est un véritable fiasco.

Pascal Montredon, président de la confédération des buralistes, estime lui qu'"avec ces paquets sans logo, ni marques, on va faciliter la contrefaçon, et l'augmentation du marché parallèle qui représente déjà 25% du marché".

En juillet dernier, un rapport d'information des députés Jean-Louis Touraine et Denis Jacquat a dévoilé que l'Australie connaît cinq différends au sein de l'Organisation mondiale du commerce depuis l'adoption du paquet "neutre". L'Ukraine, le Honduras, l'Indonésie, la République dominicaine et Cuba attaquent l'Australie pour "infraction aux règles de la propriété intellectuelle et barrière au commerce".

En France, dans un communiqué commun, l'Union des fabricants et l'association des praticiens du droit des marques et des modèles expliquent en effet que le paquet "neutre" est pour eux "une entrave pour les entreprises à faire usage de leur droit de marque, donc une atteinte majeure au droit fondamental, gravé dans la déclaration des Droits de l'Homme de 1789, qu'est la propriété intellectuelle".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.