L'île française de l'océan Indien est touchée par un "essaim" de secousses depuis le 10 mai. Les habitants n'en peuvent plus.

Les Mahorais se demandent quand ils pourront reprendre une vie normale
Les Mahorais se demandent quand ils pourront reprendre une vie normale © Visactu

Plus de 800 micro-secousses ont été enregistrées, dont 25 encore, lundi, de magnitude supérieure à 4,0. Jusqu'à une magnitude de 5,8 le 15 mai, la plus forte de l'histoire de Mayotte. Du jamais vu dans la durée, et dans l'intensité pour cette zone. 

Pas de gros dégâts matériels, mais des habitants épuisés

Chaque secousse produit un bruit très fort auquel les Mahorais sont confrontés plusieurs fois par jour depuis près d'un mois. Certains habitants de l'île expliquent être tellement à bout, qu'ils ne savent parfois plus si c'est la terre ou leur corps qui tremble…

Marie est institutrice. Ses maux de tête ne la lâchent plus depuis la mi-mai à cause de la fatigue : "Ça nous réveille d'un seul coup, j'ai le cœur qui bat vite, très vite, et je mets au moins 20 minutes pour me calmer, sachant que ça arrive deux ou trois fois par nuit…"

Des nuits courtes, abonde Samir car lors des secousses les plus fortes, les alarmes des voitures se mettent toutes à sonner : "Ce sont des tremblements en permanence. Les conséquences directes qu'on peut voir ce sont principalement des fissures sur les bâtiments. Certains collèges et lycées sont fermés."

Les géologues parlent d'un essaim sismique 

Pour Didier Bertile, ingénieur sismologue au Bureau des Recherches Géologiques et Minières, c'est du jamais vu : "La problématique des essaims c'est qu'on sait quand ça commence mais pas quand ça finit. Généralement ça se produit sur des durées qui vont de quelques heures à quelques jours, voire deux ou trois semaines, donc c'est une durée qui pour nous est assez exceptionnelle. Il y a un mois, on n'imaginait même pas qu'on pouvait avoir une magnitude supérieure à 5.3 dans cette zone, ce sont toutes nos références qui sont à revoir."

Selon le sismologue, il ne devrait pas y avoir de séisme d'une magnitude supérieur à 6. Mais les Mahorais devront encore patienter avant de pouvoir passer une nuit sereine.

Une "mission d'expertise" composée de spécialistes de la Sécurité civile et de scientifiques spécialisés en sismologie a été dépêchée à Mayotte.

Situation sismique inédite à Mayotte
Situation sismique inédite à Mayotte © Visactu
Articles liés
Société
Mondial 2018 : quand la fête dégénère
16 juillet 2018
Société
La SPA en crise
16 juillet 2018
Société
Embouteillages au sommet du Mont-Blanc
14 juillet 2018
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.