servier s'engage à indemniser toutes les victimes du mediator
servier s'engage à indemniser toutes les victimes du mediator © reuters

La justice a reconnu pour la première fois la responsabilité civile des laboratoires Servier. Ils ne pouvaient pas "ignorer les risques" liés au maintien sur le marché d'un médicament "défectueux", précise le tribunal de grande instance de Nanterre.

La justice a été saisie en demande d'indemnisation par deux malagdes âgés aujourd'hui de 72 et 67 ans, ayant absorbé le médicament entre 2003 et 2006. Une époque où, dit le tribunal, "l'état des connaissances scientifiques ne permettait pas d'ignorer les risques d'hypertension artérielle pulmonaire et de valvulopathies induits par le benfluorex (la substance active du Mediator) :

La seule suspiscion de ces risques [aurait du obliger le laboratoire] à en informer les patients et les professionnels de santé

La réaction du docteur Irène Frachon , qui a fait éclater le scandale

il est temps de mettre fin à cet immense gachis

Cette première constitue une victoire pour les deux victimes qui vont naéanmoins être beaucoup moins indemnisées que ce qu'elles demandaient.L'un d'entre eux réclamait900 000 euros et n'en recevra finalement que 30 000 .

On a dénombré environ cinq millions d'utilisateurs du Mediator en France. Il pourrait être à l'origine à long terme, de plus de2 000 décès .

Les laboratoires devraient faire appel de la décision du tribunal de Nanterre.

Les conséquences du Médiator
Les conséquences du Médiator © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.