Le président de la République a pris part à la cérémonie organisée en mémoire du policier et de sa compagne assassinés lundi soir à leur domicile des Yvelines.

François Hollande lors de l'hommage national au policier et à sa compagne
François Hollande lors de l'hommage national au policier et à sa compagne © Maxppp / DOMINIQUE FAGET / POOL

Plusieurs policiers en uniforme, mais aussi des gendarmes et des pompiers ont pris part à la cérémonie officielle donnée à Versailles en mémoire du policier Jean-Baptiste Salvaing et de sa compagne Jessica Schneider, tous deux assassinés lundi soir à leur domicile de Magnanville par Larossi Abballa, qui s’est revendiqué de l’État Islamique.

L’hommage s’est déroulé dans la cour d’honneur de la préfecture des Yvelines, non loin du château de Versailles.

Les troupes réunies pour l'hommage national
Les troupes réunies pour l'hommage national © Radio France / Emmanuel Leclère

Devant les cercueils de Jean-Baptiste Salvaing et de Jessica Schneider, placés au centre de l'avenue, François Hollande a prononcé son discours, tandis que des photos du couple défilaient sur un écran géant.

Il a salué la mémoire de "deux héros du quotidien, victimes d'un terroriste habité par la haine […] Il nous est insupportable de penser que ces existences si prometteuses, ont été brutalement anéanties, victimes d'un terroriste habité par la haine".

Des mesures pour l'anonymat des policiers

Après les nombreuses questions sur la sécurité des policiers soulevées par le crime, François Hollande a également annoncé de nouvelles mesures qui seront prises pour "garantir l'anonymat" des policiers. " Il nous faut aussi éviter, a poursuivi le président, autant que possible, que les policiers et les gendarmes soient identifiés et pris pour cibles par les malfaiteurs qu'ils ont mis hors d'état de nuire, ou par leurs complices". Le président, qui a aussi dit ne jamais accepter " qu'un policier ou un gendarme soit pris à partie" et "pas d'avantage qu'ils soient victimes de diffamations ou d'insultes".

Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider ont été fait chevaliers de la Légion d'Honneur à titre posthume.

Le chef de l'État et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avaient rencontré les familles avant le début de la cérémonie. Après une Marseillaise et rejoints par le Premier ministre Manuel Valls, ils ont ensuite passé en revue les troupes puis ont salué les familles des policiers tués. Des membres du gouvernement, notamment le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, ainsi que les présidents de l'Assemblée nationale Claude Bartolone et du Sénat Gérard Larcher étaient également présents.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.