bâteau transportanst des migrants près des côtes siciliennes en mars 2011
bâteau transportanst des migrants près des côtes siciliennes en mars 2011 © MaxPPP/ZumaPress.com/Ropi

Une ONG française a obtienu l'ouverture d'une enquête sur un bateau français de l'OTAN qui aurait laissé mourir des migrants au large de la Libye en 2011.

La semaine dernière encore, 200 personnes sont mortes noyées au large de la Libye. Des ONG et associations se battent pour que soit reconnue la responsabilité des Etats dans ces drames de l'immigration.

C'est le cas du GISTI. Le Groupe d'information et de soutien des immigrés demande à ce que la lumière soit faite sur la mort, il y a quatre ans, de 63 migrants.

Si le Gisti a choisi ce naufrage en particulier, c'est parce qu'il y a eu des témoins, affirme l'association, qui n'ont rien fait. Le zodiac qui transportait des migrants va rester à la dérive, sans recevoir aucun secours. Seuls neuf des 72 passagers ont survécu. La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris a jugé recevable une plainte contre X

Les explications de Lorélie Carrive

Selon un dernier bilan du Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), quelque 224.000 migrants sont arrivés en Europe par la Méditerranée depuis le début de l'année - 98.000 en Italie et 124.000 en Grèce - et plus de 2.100 autres ont trouvé la mort en tentant la traversée.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.