Migrants : Paris et Londres sur la même ligne
Migrants : Paris et Londres sur la même ligne © PHOTOPQR/VOIX DU NORD/JEAN-PIERRE BRUNET

Dans une déclaration conjointe, le ministre français de l'Intérieur et son homologue britannique affirment qu'il faut résoudre la crise des migrants cherchant à passer en Grande-Bretagne. Déclaration publiée dans le JDD.

Les choses sont claires : mettre fin à cette situation est une priorité absolue. Nos deux gouvernements sont déterminés à y parvenir, et à y parvenir ensemble.

►Déclaration conjointe à retrouver ici : Migrants: Paris-Londres, le front commun

Bernard Cazeneuve et Theresa May se sont rencontrés mardi à Londres.

Au cours de cette rencontre, le gouvernement britannique avait annoncé une rallonge de 10 millions d'euros pour renforcer la sécurité du terminal d'embarquement d'Eurotunnel à Coquelles, cible de plusieurs milliers de tentatives d'intrusion ces derniers jours. De son côté, la France a envoyé des moyens importants : près de 550 policiers et gendarmes sont actuellement déployés sur place.

Toutes ces mesures vont dans le même sens et envoient un signal fort: nos frontières sont sûres, et les passeurs commettent un acte criminel en faisant venir à Calais des migrants dont ils savent qu'ils ne pourront aller plus loin

900 migrants ayant besoin d'une protection ont pu déposer une demande d’asile en France et être relogés sur le territoire national. Chaque mois, le Royaume-Uni et la France assurent le retour depuis Calais dans leur pays d’origine de 200 migrants qui ne peuvent pas bénéficier du droit d’asile.

Coordination européenne

La France et la Grande-Bretagne tarvaillent avec les autres pays de l'Union européenne sur cette question des migrants. Le message à faire passer est que le voyage est dangereux et le retour au pays inexorable. Ils luttent aussi contre les réseaux qui tirent profit de la misère et de la mort des migrants, via des opérations en Méditerranée, le partage des informations et le renforcement de la coopération entre les services de police européens. Dix-sept organisations criminelles ont été démantelées depuis le début de l’année.

Coopération avec l'Afrique

Les deux ministres soulignent l'importance du dialogue avec les nations africaines.

Mieux cibler les aides au développement et accroître l’investissement dans les pays d’origine et de transit des migrants.

En novembre, le sommet de La Valette, qui réunira l’UE et les pays d’Afrique, traitera ces questions et formulera des propositions.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.