Dans « C’est pour aujourd’hui ou pour demain », Didier Si Ammour et ses invités sont revenus sur l’émergence du cyber-sexe, en évoquant notamment le minitel rose.

Téléphone rose
Téléphone rose © Fotolia

Il y a maintenant 30 ans, le minitel, qui avait fait son apparition au début des années 80 dans les foyers devenait le premier terminal d’accès au réseau pour les Français.

"Un moyen de communication qui a connu un succès notamment grâce au service de minitel rose, avec la messagerie et les rencontres. Depuis une quinzaine d’années, un constat identique s'impose avec internet, devenu un lieu de prédilection pour ceux qui cherchent du plaisir."

Didier Si Ammour, dans son émission hebdomadaire « C'est pour aujourd’hui ou pour demain »

Ecoutez un extrait :

1'06

Cyber Sexe Minitel Rose

Par Radio France

Ce qu’il faut savoir

- Le minitel rose est bien le service qui a engendré le plus de bénéfices pour la plateforme durant ses 30 années d’existence. Un an seulement après son lancement, 30 % des connexions étaient dirigées vers les services libertins et messageries de rencontres.

- Le succès du minitel culmine au milieu des années 1990. Pour se connecter sur les lignes téléphoniques, il suffisait alors de taper les codes 3611, 3617 ou 3515…

Ecoutez un extrait :

2'28

Cyber Sexe Minitel Rose

Par Radio France

- Commercialisé à partir de 1982, le minitel a cessé d’émettre en juin 2012. En 2010, 10 millions de connexions par mois étaient recensées avant de chuter en 2011 à 420 000 utilisateurs réguliers du réseau de communication.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.