Pour la première fois, le jury de Miss France sera exclusivement féminin. Le concours veut s'engouffrer dans la brèche #MeToo. Il reste néanmoins "sexiste" pour Osez le féminisme.

Maêva Coucke, élue Miss France 2018
Maêva Coucke, élue Miss France 2018 © Maxppp / PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Pour la première fois, le jury du concours Miss France, qui aura lieu samedi soir à Lille, sera 100% féminin. 30 miss régionales sont en lice pour la couronne de Miss France 2019. L'an dernier, Miss Nord-Pas-de-Calais, Maëva Coucke avait été élue Miss France 2018, succédant à Miss Guyane Alicia Aylies. 

Après une précédente édition dédiée à la cause des femmes dans le sillon du mouvement #MeToo, ce jury 100% féminin sera présidé par Line Renaud. Parmi les jurés, Alice Renavand, la chanteuse Jenifer, la Miss France 2011 Laury Thilleman, la comédienne Maud Baecker, l'humoriste Claudia Tagbo, et Caroline Garcia, numéro 1 féminin du tennis français. 

Nous avons voulu cette année un jury exclusivement féminin. Quoi de mieux que des femmes pour juger des femmes ?

justifie Sylvie Tellier, directrice générale de la société Miss France, ajoutant : "depuis plusieurs années, l'élection Miss France met en avant les droits des femmes. Faire appel à un jury est un moyen de poursuivre notre engagement".

Pour Céline Piques, interviewée par Sonia Ghobri, le fait que le jury soit féminin ne change rien au caractère sexiste du concours. 

Elle fait le rapprochement avec les rédactrices des magazines féminins, qui sont souvent des femmes mais qui "reproduisent les stéréotypes patriarcaux qui imposent aux femmes de se réduire à être belles. Ça objectifie les femmes et ça les rabaisse"

Un "concours sexiste" et "ringard"

"Le concours met en concurrence des femmes sur trois critères : la jeunesse, la minceur, la beauté, explique Céline Piques, porte parole d'Osez le féminisme. Or, tous ces codes normatifs font qu'une majorité de femmes aujourd'hui se trouvent moches, font des régimes, pour répondre à des normes inatteignables. Les femmes qui voient cette image se trouvent non conformes"

C'est un concours sexiste qui ne représente pas les aspirations des femmes d'aujourd'hui qui espèrent se réaliser autrement que par leur physique. 

5 min

Céline Piques, porte parole d'Osez le féminisme

Par Sonia Ghobri

Céline Piques rappelle cette phrase que prononcent souvent les défenseurs du concours : "Miss France représente la France". Or, elle déplore que 

Quand un homme représente la France, c'est un ambassadeur. Quand c'est une femme, c'est une Miss France !

Selon Céline Piques, TF1 tente en réalité de maintenir un programme qui est amené un jour à disparaître en raison de son sexisme. Elle espère que TF1 arrêtera ce concours "rabaissant, sexiste et enfermant pour les femmes"

Année après année, le sacre de Miss France reste un programme phare de TF1 : l'an dernier, 7,4 millions de téléspectateurs ont regardé l'émission, soit 37,1% de part d'audience, avec un pic à 8,8 millions lors du couronnement.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.