Patrick, président, militerait pour un vélo à assistance électrique moins cher. Il aimerait que les entreprises "soient tenues de proposer des financements à leurs salariés".

Le vélo électrique "c'est quand même plus agréable" estime Patrick.
Le vélo électrique "c'est quand même plus agréable" estime Patrick. © Maxppp / Martial Trezzini

"Moi président", ce sont 3 000 propositions originales de lecteurs et auditeurs de France Inter et de l’Obs pour la présidentielle. Nous en avons sélectionné une vingtaine dont celle de Patrick :

Aller au travail à vélo, c’est bon pour la planète et pour des villes moins congestionnées

Infographiste retraité du coté de Pessac (Gironde), Patrick faisait 14 kilomètres par jour pour aller travailler. "J’arrivais de bonne humeur et toujours à l’heure" se rappelle-t-il avant de faire une liste de tous les points positifs : "Pas d’embouteillage, ni de sentiment de solitude dans la voiture, et surtout pas besoin de s’inscrire dans une salle de sports pour pédaler le soir sous des néons".

Le problème, selon lui, c’est que beaucoup de salariés craignent d’arriver au boulot en sueur.Le vélo à assistance électrique permettrait donc d’éviter ce désagrément"mais cela coûte beaucoup plus cher qu’un vélo normal". Alors "pourquoi les entreprises n’aideraient-elles pas à financer l’achat de ce cycle ?"

La proposition de Partick sera présentée ce jeudi 16 mars aux représentants des principaux candidats à l’élection présidentielle. Emission spéciale "Moi président" de 18h à 21h sur France Inter, animée par Nicolas Demorand de France Inter et Matthieu Aron de l’Obs.

Découvrez également les principales contributions retenues par l’Obs et publiées ce jour.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.